Jeanne Mette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jeanne Nette)
Jeanne Mette
Image dans Infobox.
Jane Catulle-Mendès en 1909.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint
Autres informations
Genre artistique
Poésie lyrique (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
signature de Jeanne Mette
signature

Jeanne Primitive Mette, dite Jane Catulle Mendès, née le à dans le 6e arrondissement de Paris et morte le à Paris, est une poétesse française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeanne Mette est d’abord mariée à Louis Alexandre Boussac avec qui elle a deux fils. Elle divorce après neuf ans, en 1895 et, de son remariage deux ans plus tard avec Catulle Mendès, elle aura un fils : Jean Primice Catulle-Mendès. Né le dans le 16e arrondissement de Paris, celui-ci meurt pour la France le au Chemin-des-Dames (Aisne). Elle prend la décision de retrouver son corps, et écrit La prière sur l'enfant mort[1] Prières sur l'enfant mort -extraits-.

Elle fonde le prix Primice Catulle Mendès en 1922, le prix Catulle-Mendès[2], ainsi que le prix Verhaeren [3],[4].

Décorations[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Charmes, E. Fasquelle, Paris, 1904
  • Le livre de Cynthia : sonnets, Mercure de France, 1912[6]
  • Le Cœur magnifique, Paris, A. Lemerre, 1909
  • Les Petites confidences chez soi, Paris, E. Sansot, 1911
I. L'attente au jardin. II. Le cœur promis. III. Le rêve alarmé
  • Les Sept Filleuls de Janou, intermède héroïque en vers, avec Léon Guillot de Saix, Paris, Sarah-Bernhardt,
  • Poèmes des temps heureux, Paris, E. Flammarion, 1924
  • France, ma bien aimée, Amiens, E. Malfère, 1925
  • Ton amour n'est pas à toi, Paris, A. Michel, 1927
  • L'Amant et l'Amour (roman), Paris, Baudinière, 1932
  • Sampiero Corso : 1498-1567, Paris, Robeur, 1938
  • Poésie et patrie : le Chef et les siens, Paris, A. Michel, 1945
  • La Bataille de Moscou, poème dramatique en un acte avec chœurs, Paris, Salle Pleyel,
  • La Ville merveilleuse, Rio de Janeiro, poèmes, Paris, E. Sansot, s. d.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :