Jeanne Cressanges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jeanne Cressanges
Description de cette image, également commentée ci-après
Jeanne Cressanges au festival Les Imaginales à Epinal en mai 2016
Nom de naissance Jeanne Mouchonnier
Naissance
Noyant-d'Allier
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français

Œuvres principales

La Feuille de bétel, Mourir à Djerba, Le Luthier de Mirecourt

Jeanne Cressanges[1], à l'état civil Jeanne Mouchonnier, née le 6 mai 1929 à Noyant-d'Allier (Allier), est une femme de lettres française, scénariste-dialoguiste, essayiste et romancière.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeanne Cressanges est née dans une famille modeste du Bourbonnais. Sa famille paternelle est une famille de plâtriers-peintres de Dompierre-sur-Besbre[2], sa famille maternelle est une famille paysanne de Noyant-d'Allier. Son père, Jules Mouchonnier, travaille pour les chemins de fer. Elle grandit à Saint-Sornin, dans la campagne bourbonnaise.

Entre 1960 et 1970, elle est lectrice chez Julliard et chroniqueuse aux Nouvelles littéraires. En 1968, elle s'installe à Épinal, pour suivre son mari. Le département des Vosges a servi de cadre à plusieurs de ses romans, comme Les Eaux rouges et Le Luthier de Mirecourt[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans
  • La Femme et le manuscrit, Grasset (1959)
  • La Feuille de bétel, Casterman, (1962), J'ai lu (1970), Des Figures et des Lieux (2006)[4]
  • Le Cœur en tête, Casterman (1963), Julliard (1970) - Prix de la ville de Vichy 1964
  • La Part du soleil, Julliard (1967), J'ai lu (1971)
  • La Chambre interdite, Julliard, (1969), J'ai lu (1973)
  • Mourir à Djerba, Denoël (1973)
  • La Mariée de Saint-Médard, Flammarion (1984) - Jeanne Cressanges a été reçue par Bernard Pivot à Apostrophes pour ce roman.
  • Les Eaux rouges, F. Bourin (1988), Julliard (1991), Livre de poche (2004) - Jeanne Cressanges a été reçue par Bernard Pivot à Apostrophes pour ce roman.
  • Les Trois Naissances de Virgine, Julliard (1995) - Prix Allen
  • Un Amour de 48 heures, Flammarion (1997)
  • Le Luthier de Mirecourt, Denoël (1999), Gallimard, coll. « Folio » (2005)
  • Les Ailes d'Isis, Le Cherche-midi (2002), Gallimard, coll. « Folio » (2005) - Feuille d'or de la ville de Nancy
  • Le Soleil des pierres, Le Cherche-Midi (2005) - Prix Erckmann-Chatrian
Essais
  • Les chagrins d'amour, Grasset (1976)
  • La vraie vie des femmes commence à quarante ans[5], Grasset (1979)
  • Ce que les femmes n'ont jamais dit, Grasset (1982) - Jeanne Cressanges a été reçue par Bernard Pivot à Apostrophes pour cet essai.
  • Parlez-moi d’amour, Flammarion (1986)
  • Seules François Bourin (1992)
Récit
  • La Petite Fille aux doigts tachés d'encre, Flammarion (1985)
Nouvelles
  • Soledades, Ed. du Murmure (2012)
  • Rencontres, Ed. du Murmure (2014)
  • Entre deux sourires, S. Domini éd. (2016)
Divers
  • Je vous écris d'Épinal, S. Domini éd. (2009)
  • Je vous écris du Bourbonnais[6], S. Domini éd. (2011) - Prix Allen
  • Mes Vosges. Itinéraires amoureux, S. Domini éd. (2014)
Adaptations cinématographiques, scénarios et dialogues
  • L'Étrangère, film de Sergio Gobbi (1968), en collaboration avec le réalisateur
  • Maldonne, film de Sergio Gobbi (1969), en collaboration avec le réalisateur
  • Une fille nommée Amour, film de Sergio Gobbi (1969), en collaboration avec le réalisateur
  • Delphine, film d'Éric Le Hung (1970), en collaboration avec le réalisateur
  • La Fin d'une liaison, téléfilm d'Edmond Tyborowski, adapté du roman de Graham Greene (1971)
  • La Feuille de bétel, feuilleton en quatre épisodes d'Odette Collet, adapté de son roman La Feuille de bétel (1973)

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Son nom a été donné à la bibliothèque-médiathèque de Dompierre-sur-Besbre[2], inaugurée le 23 janvier 2010.
  • Son nom a été donné à l'ancienne place de la Pagode à Noyant-d'Allier.
  • Présidente d'honneur de l'association Pré-textes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il s'agit d'un nom de plume, tiré du nom d'un village du Bourbonnais proche de son village natal : Cressanges.
  2. a et b Site de la mairie de Dompierre.
  3. « La douce petite musique de Jeanne Cressanges », L'Est républicain, 21 décembre 2014.
  4. Le roman traite de l'installation d'une communauté rapatriée d'Indochine à Noyant-d'Allier et de l'amour entre personnes de cultures différentes. Il a été tiré du roman en 1973 une série télévisée en quatre épisodes réalisée par Odette Collet, intitulée également La Feuille de bétel.
  5. Pour cet essai, elle est reçue par Jacques Chancel, dans son émission Radioscopie, le 25 avril 1979.
  6. La Montagne, 22 novembre 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Caffier, « Jeanne Cressanges », dans Michel Caffier, Dictionnaire des littératures de Lorraine, vol. 1, Metz, Serpenoise, , 2 vol., 1042 p. (ISBN 2-87692-569-9), p. 267-270

Liens externes[modifier | modifier le code]