Jeanne Beeckman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beeckman.
Jeanne Beeckman
Fonction
Sénatrice belge
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
LausanneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université libre de Bruxelles (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Partis politiques

Le Dr Jeanne Augusta Félicienne Beeckman, alias Jeanne-Émile, veuve d'Émile Vandervelde, née le 8 décembre 1891 à Buenos Aires et décédée à Lausanne le 20 avril 1963 fut un médecin et femme politique belge socialiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Beeckman fut docteur en médecine (1914, ULB) et en hygiène (1921); médecin à l'hôpital Saint-Pierre de Bruxelles (1914-1923), à la prison de Forest (1921-1949) et au service médical du magasin Le Bon Marché (Bruxelles).

En 1936, elle devient chef de cabinet d'Émile Vandervelde (+ 1938), ministre de la Santé publique; élue suppléante en 1938, elle devient conseillère communale de Bruxelles de 1944 jusqu'à sa mort. Élue au Sénét en tant que suppléante en 1946, elle devint sénateur effectif en 1946, succédant à Marius Renard. Elle le demeura jusqu'à sa mort.

Fonds Jeanne et Pierre Beeckman[modifier | modifier le code]

En 1997, sous l'égide de la Fondation Roi Baudouin, ce fonds s'est créé, qui apporte une aide financière, matérielle et morale à toute organisation belge qui prend des initiatives en faveur de l'intégration sociale des personnes souffrant d'un handicap sensoriel (auditif et/ou visuel).

Généalogie[modifier | modifier le code]

  • Fille de Théophile, juriste et Lily Pousset, journaliste féministe.
  • Elle épousa le docteur J. Thysebaert, dont elle divorcera.
  • Elle épousa en 1927, en secondes noces, Émile Vandervelde.

Notes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Éliane GUBIN (dir.), Dictionnaire des femmes belges: XIXe et XXe siècles, Bruxelles, éd.Racine, 2006.
  • Paul VAN MOLLE, Le parlement belge 1894-1972, Anvers, 1972.