Jeanne-Marie Darré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jeanne-Marie Darré, née le à Givet (Ardennes) et morte le à Port-Marly (Yvelines), est une pianiste classique française, connue surtout pour ses interprétations lyriques et élégantes[1] des œuvres solo de Frédéric Chopin, de Franz Liszt, et des concertos de Camille Saint-Saëns. Elle a reçu la Légion d'honneur et est Chevalier des Arts et des Lettres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeanne-Marie Darré naît en 1905 à Givet en France[2]. Elle étudie au Conservatoire national supérieur de musique et de danse (CNSMD) avec Isidor Philipp et Marguerite Long, et a travaillé avec Gabriel Fauré, Camille Saint-Saëns, et Maurice Ravel.

Elle donne son premier concert à l'âge de 14 ans et fait ses premiers enregistrements à 16 ans. À 21 ans, elle a joué tous les cinq concertos pour piano de Camille Saint-Saëns en un seul concert avec l'Orchestre Lamoureux sous la direction de Paul Paray. Elle poursuit sa carrière principalement en Europe, mais aussi donné des concerts dans le monde entier, et en particulier aux États-Unis en février 1962 à Carnegie Hall avec l'Orchestre Symphonique de Boston placé sous la direction de Charles Munch[3].

Jeanne-Marie Darré enseignera entre 1958 et 1975 au Conservatoire de Paris. Pendant de nombreux étés, Darré a enseigné une master-class très populaire à Nice[3].

Elle se retire de la vie de concert dans les années 1980 et décède le , à Port-Marly. Elle repose au dans le Cimetière Sud de Saint-Mandé dépendant de la commune mais situé dans le 12e arrondissement de Paris.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jean-Marie Darré, dont l'élégance du jeu (...) pouvait relever de l'enchantement », Jean-Pierre Thiollet, 88 notes pour piano solo, Neva Éditions, 2015, p.91. ISBN 978-2-3505-5192-0
  2. « Le Panthéon des musiciens » sur le site de musimem.com
  3. a et b (en) « Jeanne-Marie Darré » sur University Libraries, University of Maryland

Liens externes[modifier | modifier le code]