Jeanine Dubié

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dubié.

Jeanine Dubié
Illustration.
Jeanine Dubié dans le jardin des Quatre colonnes du palais Bourbon en 2017.
Fonctions
Députée de la 2e circonscription des Hautes-Pyrénées
En fonction depuis le
(6 ans, 4 mois et 30 jours)
Élection 17 juin 2012
Réélection 18 juin 2017
Législature XIVe et XVe
Groupe politique RRDP (2012-2017)
NI (2017-2018)
LT (depuis 2018)
Prédécesseur Chantal Robin-Rodrigo (PRG)
Conseillère générale des Hautes-Pyrénées
élue dans le canton de Galan

(7 ans et 12 jours)
Prédécesseur André Lapeyre (UDF)
Successeur Canton supprimé
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Lourdes (Hautes-Pyrénées)
Nationalité Française
Parti politique PRG
MRSL (depuis 2017)
Profession Assistante sociale

Jeanine Dubié, née le à Lourdes (Hautes-Pyrénées), est une femme politique française membre du Mouvement Radical.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Assistante sociale de profession, Jeanine Dubié a exercé au sein du Centre hospitalier de Lourdes avant de devenir cadre de l’administration territoriale[1] au conseil général des Hautes-Pyrénées, dans le domaine de l’aide aux communes, des politiques territoriales, du développement local et du médico-social.

Directrice de cabinet[2] de Jean-Michel Baylet, président du conseil général de Tarn-et-Garonne, pendant deux ans, elle a ensuite dirigé de 2002 à 2012, la maison de retraite « Accueil du Frère Jean » à Galan[3].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Jeanine Dubié se présente sous l'étiquette PRG aux élections cantonales françaises de 2008 sur le canton de Galan et arrive en tête lors du premier tour avec 46,59 % des voix et est élue avec 72,59 % des voix au second tour[4]. Elle préside la Commission « Action Sociale, Insertion, Politique de la Ville »[5].

Lors des législatives de 2012, elle est élue dans la 2e circonscription des Hautes-Pyrénées battant au second tour le candidat UMP Jean-Pierre Artiganave avec 64,74 % des suffrages[6].

À l'Assemblée nationale, elle est membre de la Commission des affaires sociales[7].

Elle est co-rapporteure de deux rapports parlementaires d'information, le premier sur l'adéquation entre l'offre et les besoins de formation professionnelle[8] et le second concernant l'évaluation de la politique d'accueil des demandeurs d'asile[9] lors du premier semestre 2014. En 2015, elle est co-rapporteure d'un rapport parlementaire d'information sur l'évaluation de la politique d'accueil touristique et en 2016, sur l'évaluation du soutien public au thermalisme.

Candidate aux élections législatives françaises de 2017, elle est réélue au second tour avec 51 % des voix[10],[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]