Jean des Cognets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean des Cognets
Naissance
Saint-Brieuc
Décès (à 78 ans)
Paris
Auteur
Langue d’écriture français

Jean des Cognets (Saint-Brieuc, - Paris, ), est un avocat, écrivain et homme de presse français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marqué par les mouvements catholiques de début du siècle (il fut membre du Sillon), Jean des Cognets, après ses licences de droit et de lettres, entra en 1906 au conseil de surveillance de la presse régionale de l’Ouest, éditrice de L'Ouest-Éclair, puis en 1910 à la société anonyme du Petit Echo de la mode dont il devint le directeur général en 1920. Il se consacra essentiellement entre les deux guerres à ce magazine féminin de grande diffusion, tout en devenant en 1930 président de surveillance de la presse régionale de l’Ouest, et en donnant à L'Ouest-Éclair des papiers littéraires. Mais il assura de fait, à partir de juin 1940 à juillet 1944, la direction politique du journal.

Pendant la période d’après-guerre, Jean des Cognets fût condamné à deux ans de prison et à une indignité nationale à vie, sous le chef d'inculpation de participation à "une entreprise de nature à favoriser les menées de l'ennemi et de sa propagande contre la France et ses alliés"[1].

Il fit de nombreux séjours à Saint-Michel-en-Grève où il possédait une maison. Il avait reçu en 1921 le prix Archon-Despérouses[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Mélanges d'histoire littéraire (1905)
  • Étude sur les manuscrits de Lamartine conservés à la Bibliothèque nationale (1906)
  • Les Idées morales de Lamartine (1909)
  • Lamartine et Elvire (1910)
  • La vie intérieure de Lamartine d'après les souvenirs inédits de son plus intime ami J. M. Dargaud (1913)
  • D'un Vieux monde (1918)
  • Sous la croix de sang (1920)
  • L’un d’eux : Amédée Guiard (1921)
  • Marc Sangnier : sa vie, son œuvre (1925)
  • Fugitives (1929)
  • Jocelyn, épisode : journal trouvé chez un curé de village (1952)

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean des Cognets, homme de lettres: 1883 - 1961 ; sa vie, ses œuvres, ses épreuves, racontées par son fils, Pierre des Cognets, Y. Kerurien, 2006