Jean de Serré de Rieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean de Serré de Rieux
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
Activité

Jean de Serré de Rieux, ou François-Joseph de Seré, devenu seigneur de Rieux vers 1717-1719, est un poète et littérateur français, conseiller au parlement de Paris, baptisé le 31 octobre à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine)[1], et mort le à Versailles. « Grand amateur, surtout de la musique italienne » (Sébastien de Brossard, Catalogue), il fut aussi un des protecteurs et librettistes du compositeur Jean-Baptiste Morin (1677-1745), créateur de la cantate française.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Serré de Rieux est notamment l'auteur de La Chasse du cerf, divertissement mis en musique par Jean-Baptiste Morin, créé en octobre 1707 devant Marie-Thérèse de Bourbon-Condé, princesse de Conti, puis chanté devant le roi Louis XIV à Fontainebleau le , pour la Saint-Louis. On lui doit aussi un Poème sur la musique (1714) et Apollon ou l'Origine des spectacles en musique (1733), en vers également.

En 1734, Serré de Rieux publia un recueil de poèmes, dédié au roi Louis XV, Les Dons des enfans de Latone[2], dans lequel apparaissent des fanfares de chasse, œuvres notamment du marquis Marc-Antoine de Dampierre, maître de la vénerie royale, et de Jean-Baptiste Morin. Le Poème sur la musique de 1714 y figure, présenté dans une version actualisée. Le poète l'avait écrit pour tenter de calmer la polémique et donner son point de vue dans une des principales querelles esthétiques de son temps : il y proposait de réunir la musique italienne et la musique française.

A la lecture des Dons... et de l’Inventaire après le décès de J.B. Morin, on constate aussi que les opéras italiens de Georges-Frédéric Haendel, produits à Londres dans la décennie 1720-1730 environ, avaient déjà franchi la Manche et étaient très appréciés par les deux hommes. L'Angleterre était à la mode.

En janvier 1747, peu avant sa mort, Serré de Rieux constitua Le Triomphe de l'amour et de l'hymen. Idille parodiée, en musique[3], à partir d'extraits pris chez différents compositeurs. Il s'agissait pour le librettiste d'adapter des paroles originales sur des œuvres existantes.

Il a publié, en outre, Les Désespérés, histoire héroïque (1732), traduit de l'original italien de Jean-Ambroise Marini, et Maximes et réflexions nouvelles, avec une traduction nouvelle en vers de l'Essai sur l'homme de Pope (1739), traduit de l'anglais.

De 1701 à 1713, Serré de Rieux habita à Paris, dans le quartier du Marais, l'actuel hôtel Barbes (anciennement hôtel de Seré), situé 33 rue des Francs-Bourgeois, puis, à partir de 1721-1722, il vécut dans son château de Rieux, près de Tillé et de Beauvais, jusqu'au début de 1744. Il mourut chez sa fille, Mme de Saint-Clou, à Versailles, rue de l'Orangerie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il n'est pas né à « Rieux dans l'évêché de Toulouse », comme l'a écrit par erreur Don Jean Pietri, en se référant à la Biographie universelle des musiciens de François-Joseph Fétis (Paris, 1860, vol. 8, p. 21). Cf. l'article « Serré (Jean de) », dans cette Biographie universelle. Cf., de Don Jean Pietri, L'héritage de Dampierre, tiré à part, extrait de Vénerie, Revue de la Société de Vénerie, n° 27, 3e trimestre 1972. Cf. aussi son texte de présentation de l'enregistrement de La Chasse du Cerf (1969).
  2. Diane et Apollon, les enfants de Latone.
  3. Partition en grande partie autographe, à la BnF, Paris.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Turellier, « Le Compositeur orléanais Jean-Baptiste Morin (1677-1745) », in Bulletin de la Société archéologique et historique de l'Orléanais, 1997, no 115.
  • François Turellier, Jean-Baptiste Morin, compositeur français (1677-1745), thèse inédite, Paris-IV-Sorbonne, 1999, 938 p.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Éd. 1969 : J.B. Morin, La Chasse du Cerf, Soli, Chorale Philippe Caillard, Le Rallye Louvarts, Orchestre de chambre Jean-François Paillard (Disque Era STU 70541) ; Éd. 1970 : Id. (Erato MUS 19002) ; Rééd. en CD (1996 puis 2009) : La Chasse du Cerf (Erato Classics SNC. O630-13735-2 ; Warner Music. DL 2009).

Liens externes[modifier | modifier le code]