Jean de La Brète

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean de La Brète
Nom de naissance Alice Cherbonnel
Naissance
Saumur, Drapeau de la France France
Décès (à 87 ans)
Breuil-Bellay (Maine-et-Loire)
Activité principale
Écrivain
Journaliste
Éditrice
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Jean de La Brète, pseudonyme d’Alice Cherbonnel, née à Saumur en 1858 et morte à Breuil-Bellay (Maine-et-Loire) en 1945, est un écrivain français de romans pour jeunes femmes.

Elle a connu un succès de librairie d'ampleur exceptionnelle avec Mon oncle et mon curé[1] (1889) qui a été couronné par l'Académie française (Prix Montyon en 1890) et constamment réédité jusqu'en 1977. Ce roman a été adapté au cinéma en 1938. Trente-cinq autres romans suivront.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alice Cherbonnel est née d'un père normand et d'une mère angevine[2]. Lucie Félix-Faure Goyau écrit à son sujet : « Jean de La Brète est de la race des fines conteuses de France, et notre pays peut se glorifier d'en avoir toute une lignée : les unes glorieuses; comme les Sévigné, les La Fayette, les Caylus, pour ne parler que du grand siècle ; les autres, plus modestes, plus effacées, inconnues ou presque, mais retenant cette alacrité d'esprit, qui leur est comme un trait de famille. »

En France, deux rues portent le nom de Jean de La Brète : à Saumur et à Cizay-la-Madeleine.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(liste exhaustive)

  • 1889 : Mon oncle et mon curé
    Éditions Plon-Nourrit et Cie, Paris, roman, 309 p.
    Lire en ligne sur la Bibliothèque électronique du Québec ou sur Gallica
  • 1890 : Le Comte de Palène
    Plon-Et-Nourrit et Cie, 259 p. Réédition : 1930, Plon, collection La Liseuse no 107, 190 p.
    Lire en Ligne
  • 1892 : Le Roman d'une croyante
    Plon, Nourrit et Cie,, 283 p. Réédition : 1939, Plon.
  • 1893 : Un vaincu
    Plon-Nourrit et Cie, 290 p. Réédition : 1929, Plon, Éditions Nelson, broché, 290 p.
  • 1894 : Badinage
    Plon, Nourrit et Cie, 313 p. Réédition : 1927, Plon.
  • 1897 : L'Esprit souffle où il veut
    Plon, Nourrit et Cie, broché, 319 p. Réédition : 1928, Plon, Collection La Liseuse no 84, 192 p.
  • 1897 : L'Imagination fait le reste…
    Plon, Nourrit et Cie, 284 p. Réédition : 1927, Librairie Plon, collection La Liseuse no 75, 188 p.
    Lire en ligne
  • 1900 : La Solution
    Plon-Nourrit Et Cie, broché, 318 p.
  • 1903 : Conte bleu
    Plon-Nourrit et Cie, 307 p.
  • 1904 : Un réveil
    Plon-Et-Nourrit et Cie, 307 p. Paru sous forme de roman-feuilleton dans Le Temps du au . Réédition : 1933, Petit écho de la mode, collection Stella no 34, 159 p.
  • 1905 : L'Impossible
    Plon, broché, 323 p.
  • 1906 : Un mirage
    Plon-Nourrit Et Cie, 320 p.
  • 1908 : Illusion masculine
    Plon-Nourrit Et Cie, 340 p.
  • 1909 : Aimer quand même…
    Plon-Nourrit et Cie, broché, 311 p. Rééditions : 1921, Plon-Nourrit et Cie, Collection "La Liseuse" no 6, 185 p. ; 1935, Plon, collection Bibliothèque reliée Plon no 175, 253 p. ; 1941, Plon, collection Nouvelle Bibliothèque Plon no 80, 254 p. ; 1947, Éditeur : S.E.P.E., collection Scarlett, 189 p.
    Lire en ligne
  • 1910 : Vieilles Gens, Vieux Pays
    Plon, Nourrit, broché, 306 p.
  • 1910 : L'Appel des souvenirs
    Plon. Réédition : 1934, Plon, 255 p.
  • 1911 : Rêver et vivre
    Plon-Nourrit et Cie, 272 p. Rééditions : 1924, Plon-Nourrit et Cie, Collection "La Liseuse" no 36, 192 p. ; 1935, Petit écho de la mode, Collection Stella no 3 ; 1953, Plon, broché, 256 p. ; 1936, Plon, Collection Bibliothèque reliée Plon no 208, 252 p. ; 1949, Plon, 257 p. ; 1950, Plon, 256 p.
    Lire en ligne
  • 1911 : Âmes inconnues, notes intimes d'un séminariste [Auguste Merlet]
    Plon-Nourrit et Cie, 120 p.
  • 1912 : Un obstacle
    Plon-Nourrit & Cie, relié, 302 p.
  • 1914 : L’Aile blessée
    Plon, roman, 315 p.
  • 1917 : Un caractère de Française
    Plon-Nourrit et Cie, 313 p. Réédition : 1922, Plon-Nourrit et Cie, Collection La Liseuse, no 15, 192 p.
    Lire en ligne
  • 1920 : Les Deux Sommets
    Plon, roman, broché, 288 p.
  • 1923 : Le Rubis
    Plon, 293 pages. Réédition Plon, 1952, broché, 293 p.
  • 1924 : La Solitaire
    Bibliothèque du Petit Écho, 56 p.
  • 1926 : Les Reflets
    Plon-Nourrit et Cie, relié, 315 p.
  • 1928 : La Source enchantée
    Plon. Réédition : 1956, Plon, broché, 256 p.
  • 1930 : Une lumineuse clarté
    Plon, broché, 256 p.
  • 1931 : Un conseil
    Plon Et Nourrit, 263 p.
  • 1933 : Les Gardiens
    Librairie Plon, broché, 256 p.
  • 1936 : Les Tournants
    Plon, 249 p.
  • 1938 : Frédérique ou Un caractère parisien
    Plon, 245 p. Réédition : 1948, Lyon, Éditions Optic, Collection Claire, 191 p.
    Lire en ligne
  • 1939 : Péripéties
    Plon, broché, 247 p.

Jean de La Brète a également préfacé l'édition de 1908 du roman En passant (1908) de Inès Yvon (pseudonyme : Y. d'Isné, écrivain et directrice de la revue Vaillante Jeunesse (1905-1940)[3].

Adaptations[modifier | modifier le code]

au cinéma
au théâtre
  • 1935 : Mon oncle et mon curé, comédie en 3 actes de Lucien Dabril, d'après le roman de Jean de La Brète. Paris, Cercle les Jeunes des Ternes, 30 avril 1935.
  • 1939 : La Source enchantée, comédie en 4 actes de Lucien Dabril, d'après le roman de Jean de la Brète. Rennes, créé par la compagnie Le Manteau d'Arlequin, 22 janvier 1939.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lire en ligne
  2. Citation extraite de la note d'introduction du roman, écrite par Lucie Félix-Faure-Goyau.
  3. INSTITUT FRANÇAIS DE L'ÉDUCATION
  4. a et b Site officiel de l'Académie française

Sources[modifier | modifier le code]