Jean de La Brète

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean de La Brète
Nom de naissance Alice Cherbonnel
Naissance
Saumur, Drapeau de la France France
Décès (à 87 ans)
Breuil-Bellay (Maine-et-Loire)
Activité principale
Écrivain
Journaliste
Éditrice
Distinctions
Prix Montyon de l'Académie française (1889 et 1895)
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Jean de La Brète, nom de plume d’Alice Cherbonnel, née à Saumur en 1858 et morte à Breuil-Bellay (Maine-et-Loire) en 1945, est un écrivain français de romans pour jeunes femmes.

Elle a connu un succès de librairie d'ampleur exceptionnelle avec Mon oncle et mon curé[1] (1889) qui a été couronné par l'Académie française (Prix Montyon en 1890) et constamment réédité jusqu'en 1977. Ce roman a été adapté au cinéma en 1938. Trente-cinq autres romans suivront.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alice Cherbonnel est née d'un père normand et d'une mère angevine[2]. Lucie Félix-Faure Goyau écrit à son sujet : « Jean de La Brète est de la race des fines conteuses de France, et notre pays peut se glorifier d'en avoir toute une lignée : les unes glorieuses; comme les Sévigné, les La Fayette, les Caylus, pour ne parler que du grand siècle ; les autres, plus modestes, plus effacées, inconnues ou presque, mais retenant cette alacrité d'esprit, qui leur est comme un trait de famille. »

En France, trois rues portent le nom de Jean de La Brète : à Saumur , à Cizay-la-Madeleine, à Saint-Sylvain-d'Anjou.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(liste exhaustive)

  • 1889 : Mon oncle et mon curé
    Éditions Plon-Nourrit et Cie, Paris, roman, 309 p.
    Lire en ligne sur la Bibliothèque électronique du Québec ou sur Gallica
  • 1890 : Le Comte de Palène
    Plon-Et-Nourrit et Cie, 259 p. Réédition : 1930, Plon, collection La Liseuse no 107, 190 p.
    Lire en Ligne
  • 1892 : Le Roman d'une croyante
    Plon, Nourrit et Cie,, 283 p. Réédition : 1939, Plon.
  • 1893 : Un vaincu
    Plon-Nourrit et Cie, 290 p. Réédition : 1929, Plon, Éditions Nelson, broché, 290 p.
  • 1894 : Badinage
    Plon, Nourrit et Cie, 313 p. Réédition : 1927, Plon.
  • 1897 : L'Esprit souffle où il veut
    Plon, Nourrit et Cie, broché, 319 p. Réédition : 1928, Plon, Collection La Liseuse no 84, 192 p.
  • 1897 : L'Imagination fait le reste…
    Plon, Nourrit et Cie, 284 p. Réédition : 1927, Librairie Plon, collection La Liseuse no 75, 188 p.
    Lire en ligne
  • 1900 : La Solution
    Plon-Nourrit Et Cie, broché, 318 p.
  • 1903 : Conte bleu
    Plon-Nourrit et Cie, 307 p.
  • 1904 : Un réveil
    Plon-Et-Nourrit et Cie, 307 p. Paru sous forme de roman-feuilleton dans Le Temps du au . Réédition : 1933, Petit écho de la mode, collection Stella no 34, 159 p.
  • 1905 : L'Impossible
    Plon, broché, 323 p.
  • 1906 : Un mirage
    Plon-Nourrit Et Cie, 320 p.
  • 1908 : Illusion masculine
    Plon-Nourrit Et Cie, 340 p.
  • 1909 : Aimer quand même…
    Plon-Nourrit et Cie, broché, 311 p. Rééditions : 1921, Plon-Nourrit et Cie, Collection "La Liseuse" no 6, 185 p. ; 1935, Plon, collection Bibliothèque reliée Plon no 175, 253 p. ; 1941, Plon, collection Nouvelle Bibliothèque Plon no 80, 254 p. ; 1947, Éditeur : S.E.P.E., collection Scarlett, 189 p.
    Lire en ligne
  • 1910 : Vieilles Gens, Vieux Pays
    Plon, Nourrit, broché, 306 p.
  • 1910 : L'Appel des souvenirs
    Plon. Réédition : 1934, Plon, 255 p.
  • 1911 : Rêver et vivre
    Plon-Nourrit et Cie, 272 p. Rééditions : 1924, Plon-Nourrit et Cie, Collection "La Liseuse" no 36, 192 p. ; 1935, Petit écho de la mode, Collection Stella no 3 ; 1953, Plon, broché, 256 p. ; 1936, Plon, Collection Bibliothèque reliée Plon no 208, 252 p. ; 1949, Plon, 257 p. ; 1950, Plon, 256 p.
    Lire en ligne
  • 1911 : Âmes inconnues, notes intimes d'un séminariste [Auguste Merlet]
    Plon-Nourrit et Cie, 120 p.
  • 1912 : Un obstacle
    Plon-Nourrit & Cie, relié, 302 p.
  • 1914 : L’Aile blessée
    Plon, roman, 315 p.
  • 1917 : Un caractère de Française
    Plon-Nourrit et Cie, 313 p. Réédition : 1922, Plon-Nourrit et Cie, Collection La Liseuse, no 15, 192 p.
    Lire en ligne
  • 1920 : Les Deux Sommets
    Plon, roman, broché, 288 p.
  • 1923 : Le Rubis
    Plon, 293 pages. Réédition Plon, 1952, broché, 293 p.
  • 1924 : La Solitaire
    Bibliothèque du Petit Écho, 56 p.
  • 1926 : Les Reflets
    Plon-Nourrit et Cie, relié, 315 p.
  • 1928 : La Source enchantée
    Plon. Réédition : 1956, Plon, broché, 256 p.
  • 1930 : Une lumineuse clarté
    Plon, broché, 256 p.
  • 1931 : Un conseil
    Plon Et Nourrit, 263 p.
  • 1933 : Les Gardiens
    Librairie Plon, broché, 256 p.
  • 1936 : Les Tournants
    Plon, 249 p.
  • 1938 : Frédérique ou Un caractère parisien
    Plon, 245 p. Réédition : 1948, Lyon, Éditions Optic, Collection Claire, 191 p.
    Lire en ligne
  • 1939 : Péripéties
    Plon, broché, 247 p.

Jean de La Brète a également préfacé l'édition de 1908 du roman En passant (1908) de Inès Yvon (pseudonyme : Y. d'Isné, écrivain et directrice de la revue Vaillante Jeunesse (1905-1940)[3].

Adaptations[modifier | modifier le code]

au cinéma
au théâtre
  • 1935 : Mon oncle et mon curé, comédie en 3 actes de Lucien Dabril, d'après le roman de Jean de La Brète. Paris, Cercle les Jeunes des Ternes, 30 avril 1935.
  • 1939 : La Source enchantée, comédie en 4 actes de Lucien Dabril, d'après le roman de Jean de la Brète. Rennes, créé par la compagnie Le Manteau d'Arlequin, 22 janvier 1939.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lire en ligne
  2. Citation extraite de la note d'introduction du roman, écrite par Lucie Félix-Faure-Goyau.
  3. INSTITUT FRANÇAIS DE L'ÉDUCATION
  4. a et b Site officiel de l'Académie française

Liens externes[modifier | modifier le code]