Jean de Gourmont (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean de Gourmont (homonymie).

Jean de Gourmont (Le Mesnil-Villeman, - Paris, ) est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il collabore au Mercure de France à partir de 1903. Il publie plusieurs essais, dont Muses d'aujourd'hui, ouvrage consacré aux femmes poètes.

Il s'est attaché, par ailleurs, à mettre en valeur l'œuvre de son frère Remy de Gourmont[1].

Publications[modifier | modifier le code]

Essais
  • Jean Moréas, Paris, Sansot, 1905
  • Henri de Régnier et son œuvre, Paris, Mercure de France, 1908
  • Muses d'aujourd'hui. Essai de physiologie poétique, Paris, Mercure de France, 1910
  • L'Art et la morale, Paris, Mercure de France, 1912
  • Bibliographie des Œuvres de Remy de Gourmont (en collaboration avec Robert Delle Donne), Paris, Leclerc, 1922
  • Souvenirs sur Remy, Paris, 1924, Les Enfants d'Édouard
Romans
  • La Toison d'Or, Paris, Mercure de France, 1908
  • L'art d'aimer, Paris, Éditions du siècle, 1925

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dont, à la mort de ce dernier, en 1915, il reprendra le pseudonyme - R. de Bury - pour signer ses articles de la rubrique Journaux du Mercure