Jean de Corbeil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean de Corbeil
Biographie
Décès
Activité
Autres informations
Grade militaire

Jean de Corbeil, seigneur de Gretz (ou Grès, ou Grez), maréchal de France de 1308 à sa mort en 1318.

Il était apparenté au conseiller de Philippe le Bel Enguerrand de Marigny.

Son frère Pierre de Grez fut évêque d'Auxerre de 1308 à 1325, comme l'avait été son oncle Guillaume de Grez de 1278 à sa mort en 1293 ou 1295.

Il conclut en 1315, au nom du roi Louis X, la paix avec le fils aîné du comte de Flandres Robert de Béthune.

Il semble que la plus grande partie de sa carrière se soit déroulée en Flandres, où les rois de France s'efforçaient d'imposer leur domination, non sans grandes difficultés. Il s’y trouvait en 1318, sous Louis, comte d'Évreux.

Le Trésor des Chartres du roi apprend qu’il mourut à la fin de cette même année.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Blason fr Jean de Corbeil.svg D'or, au dragon volant de sinople, lampassé de gueules.[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Alexandre Aubert de La Chesnaye-Desbois, Dictionnaire de la noblesse, contenant les généalogies, l'histoire & la chronologie des familles nobles de France, l'explication de leur armes, & l'état des grandes terres du royaume... : On a joint à ce dictionnaire le tableau généalogique, historique, des maisons souveraines de l'Europe, & une notice des familles étrangères, les plus anciennes, les plus nobles & les plus illustres, vol. 5, La veuve Duchesne, , 2e éd. (lire en ligne)