Jean de Boyssières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean de Boyssières (né en février 1555 à Montferrand - vers 1584) est un poète français de la Renaissance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les secondes œuvres poétiques de J. de Boyssières, Paris, J. Poupy, 1568
  • Les Regrets et lamentations de tres-haute princesse Ysabel d'Austriche, sur le trespas de Madame Marie, fille de France, par J. de Boyssières, Paris, C. de Montreuil, 1578
  • Les Secondes œuvres poétiques, Paris, 1578
  • L'estrille et drogue au quereleux pédant ou régent du collège de Clermont en Auvergne, jadis farceur de Reins en Champaigne. Avec les epigrames de tous les poètes françois de ce temps contre luy, À Lyon, Loys Cloquemin, 1579 [1]
  • Les Troisièmes œuvres de Jean de Boyssières, Lyon, L. Cloquemin, 1579
  • Les premières œuvres amoureuses: à Monsieur, duc d'Anjou, fils de France de Jean de Boyssières, Montferrandin, Paris, C. de Montreuil, 1578
  • Les Troisiesmes œuvres [4e partie], Paris, 1579
  • L'Arioste francoes de Jean de Boessières, avec les argumans et allégories sur châcun chant (Suivi de : Epitre et advertissemant aux Francoés, par J. Bouchet), premier volume, (chants I-XII.), Lyon, T. Ancelin, 1580
  • La croisade de Jean de Boissières, escuyer sieur de la Boissiere en Auvergne. A Monsieur Berterand, conseiller & advocat general du roy, en sa chambre des commptes à Paris, Paris, Pierre Sevestre, 1584

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Perceau, Fernand Fleuret, Les Satires françaises du XVIe siècle, recueillies et publiées, avec une préface, des notices et un glossaire, Paris, Garnier frères, 1922
  • D. Bjaï, « De l'épopée nationale à l'Histoire Auvergnate : Ronsard et Jean de Boyssières », Nouvelle revue du 16e siècle, 1997, vol. 1, no 15, p. 55-71

Notes & références[modifier | modifier le code]

  1. Il s'agit d'une réplique contre Jean Morel (1539-1633), poète français en langue latine.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]