Jean d'Aule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 1 avril 2019 à 08:53 et modifiée en dernier par Bot2Friday (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

Jean d'Aule
(de La Salle)
Biographie
Naissance
Buzy
Décès vers
Évêque de l’Église catholique
Évêque de Lescar
– Vers
Évêque de Couserans
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean d'Aule ou Jean de La Salle (né à Buzy en 1445 et mort vers 1522) est un ecclésiastique qui fut évêque de Couserans de 1475 à 1515[1] puis évêque de Lescar de 1515 jusqu'à sa mort.

Biographie

Jean d'Aule selon la Gallia Christiana, nommé par les autres sources Jean de La Salle, fils d'un certain Guichard, nait vers 1445 à Buzy, près d'Arudy. Il est parmi les jeunes béarnais envoyés faire leur études au collège de Foix fondé à Toulouse par le cardinal Pierre de Foix le Vieux. Il s'attache à Pierre de Foix le Jeune qu'il accompagne en Italie. Revenu en France, il est nommé évêque de Couserans à 30 ans. Jean d'Aule, surnommé le Bon évêque, est à l'origine des voûtes de la nef de la cathédrale Notre-Dame-de-la-Sède de Saint-Lizier et d'aménagements, dont un cloître et un clocher aujourd'hui disparus[2].

En 1488, Madeleine de France le charge d'une ambassade auprès du roi Charles VIII de France. À la mort du cardinal Pierre de Foix le Jeune en 1490, il devient « Chancelier des Pays de Foix et de Béarn ». Le , il assiste à Pampelune au couronnement de la reine Catherine de Navarre et du roi Jean d'Albret et il remplace l’évêque local absent. Anobli par la reine, il résigne son siège épiscopal en faveur de Charles de Grammont et il est transféré à l'évêché de Lescar en 1515[3]. Il meurt sur ce siège épiscopal en 1522, son successeur Paul de Béarn étant nommé le . Son tombeau se trouve dans l'église de Buzy.

Notes et références

  1. R.P. Charles-Louis Richard et Giraud, Bibliothèque sacrée ou Dictionnaire universel, historique, dogmatique, canonique, géographique et chronologique des sciences ecclésiastiques, Paris, 1827, tome XXVIII, p. 261
  2. Société des études du Comminges (Saint-Gaudens, Haute-Garonne), Revue de Comminges - 1983/01 (A1983,T96)-1983/03, édité en 1983, p. 67.
  3. Société historique de Gascogne, Archives historiques de la Gascogne, édité en 1883, p. 95, note n°2