Jean Vittrant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean Vittrant
Illustration.
Dr. Jean Vittrant
Fonctions
Député de la 9e circonscription de la Seine-Maritime
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Miliana (Algérie)
Date de décès (à 67 ans)
Nationalité Française
Profession Médecin Cardiologue

Jean Vittrant, né le à Miliana (Algérie), décédé le à Fécamp (Seine-Maritime), Médecin Cardiologue et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Vittrant, fils de militaire et petit fils de pharmacien, il grandit près de Paris à Saint-Mandé, il intègre ensuite la faculté de médecine de Lille ou il se spécialise en cardiologie.

Sa carrière professionnelle le mène à exercer au Havre, puis à l'hôpital général de Fécamp où il crée et active les services de Médecine polyvalente et de Cardiologie.

Chef du service de cardiologie et du département de médecine, il s'applique à l'amélioration générale des qualités de soins.

Reconnu par ses confrères, comme étant un médecin impliqué, en constante recherche de progression pour son service et ses équipes, il prône une médecine humaniste et bienveillante.

Il instaure alors une logistique de travail qualitative, soucieux du détail lui permettant d’améliorer les conditions de séjour de ses patients, il soulève des questions de fond sur la gestion en devenir, mercantile du système hospitalier français, se heurtant de temps à autre à l'administration.

Ses prises de position franches font de lui un personnage à la verve parfois cinglante.

Mettant son esprit pertinent au service d'un futur meilleur, Jean Vittrant manie l'altruisme avec justesse.

Socialiste, préoccupé entre autres par les problématiques du néolibéralisme, de l’hégémonie de la finance, de la marchandisation du monde, du cynisme des élites...

Il médite à des alternatives, pour une transition vers une société plus juste, solidaire et d'avantage respectueuse de l'environnent, ce qui le conduit à s’intéresser à certains mouvements altermondialistes comme "Attac" et à se rapprocher politiquement des écologistes.

Engagé dans l’âme, il est également présent dans le tissu associatif Fécampois et participe à plusieurs projets et missions humanitaires.

Il s'implique également en tant que trésorier de l'association "Artisans Du Monde" pour le commerce équitable.

Son épouse Dominique Vittrant exerce en tant que psychiatre en Institut Médicaux Éducatif, elle préside l'antenne Fécampoise de "la Ligue des droits de l'homme" ainsi que les associations "Inter Actif" et "Actif Insertion".

Parents de quatre enfants originaires de Corée du Sud.

Parcours Politique[modifier | modifier le code]

Militant passionné il commence à s'engager en politique en 1968 en adhérent au PSU.

En 1977, il est élu au conseil municipal de Fécamp, unique élu d'opposition à la municipalité dirigée par Jean-Pierre Deneuve (UDF).

En 1988, après avoir rejoint le PS, il devient le suppléant de Frédérique Bredin, candidate aux élections législatives, élue députée PS de Seine-Maritime.

En 1989, il devient adjoint de Mme Bredin qui remporte l'élection municipale à Fécamp.

En 1991, après la nomination de la maire de Fécamp au ministère de la Jeunesse et des Sports, Jean Vittrant devient alors Député de la 9e circonscription de la Seine-Maritime.

En 1993, Après la défaite de Frédérique Bredin aux législatives, le Dr Vittrant, en désaccord avec sa politique, démissionne de ses fonctions d'adjoint à la mairie de Fécamp, et quitte son siège de député.

En 1994, Il rejoint les Verts.

En 2007, avec les Verts il se présente aux élections législatives.

Détail des fonctions et des mandats[modifier | modifier le code]

Mandat parlementaire

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]