Jean Tschumi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean André Tschumi
Image illustrative de l'article Jean Tschumi
Quartier général de Nestlé, Vevey
Présentation
Naissance
Plainpalais (Suisse)
Décès
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Mouvement Moderne
Activités Architecte
Directeur de l'Ecole d'architecture et d'urbanisme, Lausanne
Professeur à l'École polytechnique fédérale de Lausanne
Formation École nationale supérieure des beaux-arts
Œuvre
Réalisations Pavillon Nestlé à l'Exposition internationale des Arts et Techniques, Paris
Siège de la Mutuelle Assurance Accidents, Lausanne
Siège de l'OMS, Genève
Siège de Nestlé, Vevey
Projets Quartier central de Nedere Norrmalm, Stockholm
Paris souterrain, Paris
Tour d'observation, Lausanne
Distinctions R.S. Reynolds Memorial Award
Entourage familial
Père Johann Tschumi
Mère Maria Tschumi
Famille Bernard Tschumi (fils)

Jean André Tschumi (né le 14 février 1904 à Plainpalais [Gubler 1] et mort le 25 janvier 1962 [n 1],[Gubler 2]) est un architecte suisse, professeur à l'École polytechnique fédérale de Lausanne.

Faisant partie du Mouvement moderne, Jean Tschumi est connu pour ses constructions pour Sandoz (laboratoire, usine), Nestlé (pavillons à divers expositions internationales, siège social), la Mutuelle vaudoise (siège social), ainsi que pour certains de ses projets (Paris souterrain, Tour d'observation, etc.).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean André Tschumi est né à Plainpalais, dans le canton de Genève en Suisse. Sa mère, Maria, est née en 1873, Krummenacher de naissance, et vient de Schüpfheim, et son père Johann, né en 1871, est un menuisier ébéniste bernois; ils se sont mariés en 1899. Ils déménageront à Renens en 1906, rue du Simplon[Gubler 1]

En 1915, à l'âge de 11 ans, Jean Tschumi fait ses premières approches du dessin sous l'égide de son père, qui le pousse à faire des exercices, tout en l'initiant au travail du bois. Peu avant d'obtenir son certificat de scolarité à l'école primaire supérieure de Renens en avril 1918, il s'inscrit aux cours professionnels de la Société Industrielle de Lausanne[n 2],[n 3]. Au même moment, il commence pour un an un apprentissage de dessinateur-architecte au bureau Charles Braun[Gubler 3].

Il étudie à l'École nationale supérieure des beaux-arts avec Emmanuel Pontremoli. Puis il travaille chez le designer de meuble et d'interieur Émile-Jacques Ruhlmann. En 1936, il commence à travailler avec le sculpteur Édouard-Marcel Sandoz, fils d'Édouard Sandoz, fondateur de la compagnie pharmaceutique Sandoz[Chaslin 1].

Tschumi commence à travailler pour la compagnie Sandoz, au début sur de petits projets. Après la seconde guerre mondiale, Tschumi conçoit les laboratoires Sandoz à Orléans[1] et Noisy-le-Sec. D'autres projets sont terminés après sa mort : le quartier général de Sandoz à Rueil-Malmaison, terminé en 1968 par Bernard Zehrfuss et l'architecte suisse Martin Burckhardt.

Il est le père de l'architecte Bernard Tschumi.

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Notes :
  1. Il fut découvert à la douane de Vallorbe, dans un train de nuit en provenance de Paris
  2. Enseignement par Frédéric Gilliard
  3. Il y recevra en 1920 le prix d'excellence pour son projet Chambre d'habitation et chambre à coucher ouvrière
  1. a et b p.  117
  2. p.  131
  3. p.  20-21
  1. 27 janvier 2011

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Gubler, Jean Tschumi : Architecture échelle grandeur, Lausanne, Presse polytechniques et universitaires romandes, coll. « Les archives de la construction moderne », , 170 p. (ISBN 978-2-88074-745-9)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]