Jean Tourlonias

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Tourlonias
Image dans Infobox.
Jean Tourlonias expose à Clermont-Ferrand, le 7 décembre 1990 (photo : Jean-François Augé).
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
CébazatVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jean Tourlonias (né le à Cébazat et mort dans la même ville le [1]) est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa vie paisible et rustique est interrompue lorsqu'il est mobilisé pour la Guerre d'Algérie. À son retour, il devient jardinier et commence à peindre de manière épisodique. C'est en 1986 qu'il trouve son style; un style qui répond à sa passion pour l'automobile et les sports mécaniques.

Il ne conçoit la peinture que sur commande, au salaire-horaire d'un ouvrier, et uniquement sur des toiles de 65 × 100 cm, détournant les véhicules du quotidien, voitures et motos, pour en faire des bolides surpuissants. Ses prototypes ultra performants sont toujours accompagnés d'une explication technique et d'une dédicace adressée à des célébrités ou aux acquéreurs.

Son œuvre singulière s'apparente à l'art brut. La production artistique de Tourlonias atteint son apogée dans les années 90 ; ses toiles sont alors exposées dans le monde entier. Notamment aux États-Unis, en Allemagne et au Japon.

Publication[modifier | modifier le code]

  • Joe Ryczko, Jean Tourlonias, Lausanne, Collection de l'art brut,
    Article dans L'Art brut N°20
  • Solitaerer, Sammling Eternod-Mermod, Waldemarsudde Museum, Stockholm, 2000 and Malmoe Konstmuseum
  • Eternity has no door of Escape” opera di Art Brut della collezione Eternod-Mermod, collection Eternod-Mermod
  • Galleria Gottardo Lugano 2001, textes de Roger Cardinal, Elisa Fulco, Jacqueline Porret-Forel et Geneviève Roulin

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]