Jean Snella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean Snella
Image illustrative de l’article Jean Snella
Jean Snella en novembre 1938.
Biographie
Nationalité Français
Naissance
Nette (Royaume de Prusse)
Décès (à 64 ans)
Metz (France)
Taille 1,80 m (5 11)
Période pro. 19341940
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Années Club
Hénin-Liétard
RC Arras
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1934-1938 Olympique lillois
1938-1946 AS Saint-Étienne089 0(?)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1946-1948 FC Lorient
1950-1959 AS Saint-Étienne 162v 80n 113d
1958 France (adjoint)
1959-1963 Servette Genève
1963-1967 AS Saint-Étienne69v 30n 41d
1966 France 2v 0n 2d
1967-1971 Servette Genève
1971-1974 OGC Nice55v 32n 34d
1976-1978 NA Hussein Dey
1979 FC Metz
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 8 octobre 2012

Jan Snella, dit Jean Snella, né le à Nette, aujourd'hui Dortmund, en Allemagne et mort le à Metz, en France, est un footballeur français d'origine polonaise, devenu entraîneur. Il fut sélectionneur de l'équipe de France de football en 1958 & 1966.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Allemagne, la famille de jean Snellla a émigré dans le Pas-de-Calais au début des années 1920 et s'est installé dans la commune de Dourges (Pas-de-Calais). Il commence à jouer au football dans les clubs locaux (Stade Héninois, RC Arras) avant d'intégrer le club de l'Olympique lillois en 1934.

Jean Snella remporte à trois reprises le championnat de France militaire, en 1930, 1932 et 1934 (158 RI, ou Régiment de Lorette), puis il intègre l'Olympique lillois en 1934, avant de rejoindre l'AS Saint-Étienne en 1938. Il refuse une sélection en équipe de France de football contre l'Italie en 1938, car il ne s'estime pas au niveau.

Pendant la guerre, il prend part aux combats en Belgique et dans le Nord de la France en mai 1940. Il est fait prisonnier à Évreux, mais s'évade après deux années de détention.

Jean Snella devient entraîneur en 1946. Il débute au FC Lorient avant de diriger l'AS Saint-Étienne de 1948 à 1959 puis de 1963 à 1967. Monsieur Snella est l'un des inventeurs de la politique de formation à la française avec Albert Batteux, José Arribas et Georges Boulogne. Avec les Verts, il est champion de France en 1957, 1964 et 1967[1].

Il est assistant d'Albert Batteux pendant la Coupe du monde 1958 puis il accepte l'intérim de sélectionneur des Bleus (avec José Arribas) après la Coupe du monde 1966. Il exerce ce poste pour quatre matches (2 victoires et 2 défaites)[1]. Il entraîne ensuite le club suisse du Servette de Genève (deux titres de champion Suisse, en 1961 et 1962. De retour à Saint-Etienne, il conduit de nouveau l'AS Saint-Etienne au titre de champion de France, prélude à la brillante coupe d'Europe du club. Rappelé au Servette de Genève, il obtient une coupe de Suisse en 1971. Il va entraîner également l'OGC Nice (dauphin en Division 1 en 1973, club avec lequel il est désigné entraîneur français de l'année en 1972) et finalement le FC Metz.

Une tribune du Stade Geoffroy-Guichard porte son nom, ainsi que la rue menant au stade.

Jean Snella avait également entraîné à la fin de sa carrière le club algérien de première division du NA Hussein Dey, il avait révolutionné ce club et été à l'origine de l'essor de très grands joueurs qui sont devenus après des internationaux de renom à l'image de Rabah Madjer pour ne citer que celui-ci.

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Distinction Personnelle[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]