Jean Saudray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Saudray
Description de l'image Jean Saudray.jpg.
Naissance
Bordeaux
Nationalité Française
Décès (à 74 ans)
Roquebrune-Cap-Martin
Profession Drapeau de la France Acteur

Jean Saudray, né le à Bordeaux et mort le à Roquebrune-Cap-Martin, est un acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Depuis son plus jeune âge passionné par le théâtre, il intégra le théâtre amateur de Bordeaux puis le théâtre d’Art de C. Chabert[Qui ?].

Ses débuts, il les fit dans le rôle de Géronte dans Les Fourberies de Scapin de Molière.

Quittant sa ville natale Bordeaux en 1946, pour monter à Paris à l’âge de 17 ans, il intégra aussitôt le centre d’art dramatique de la rue Blanche, où durant deux ans il étudia son métier.

Premières Tournées Charles Baret[Qui ?] avec Trois garçons, une fille de Roger Ferdinand 1957. Suivirent un grand nombre de tournées classiques. Il participa également aux spectacles du théâtre du Tertre avec le Théâtre Poétique de Paris en 1957.

Ses premières créations furent Protée de Paul Claudel et le Tueur sans gages de Ionesco au théâtre Récamier, suivirent les Chaises, Le Roi se meurt...

Il travailla aux côtés de grands metteurs en scènes, tels que George Wilson et François Périer au T.N.P. dans le Diable et le Bon Dieu et les enfants du Soleil de Gorki.

Dans une tournée européenne, il joua Les trois mousquetaires sous la direction de Roger Planchon, au gymnase dans Le Balcon de Jean Genet sous la direction de Peter Brook, au théâtre de Paris Hier à Andersonville sous la direction de Raymond Rouleau.

Avec son ami Jean Rougerie, il adapte les Entretiens avec le professeur Y de Louis Ferdinand Céline. Sous la direction de Marcelle Tassencourt, il joua plusieurs fois à Versailles, au théâtre Montansier.

Et en 1988 pour la deuxième fois, il reprend le rôle du garde dans Le Roi se meurt aux côtés d’Annie Girardot et Daniel Ivernel.

En 1991 avec son ami Daniel Ivernel, il crée au Petit Montparnasse Colère et Tendresse, un montage de textes du Voyage au bout de la nuit de Céline.

En 1995 il écrit, met en scène et joue un spectacle musical regroupant les lettres de Madame de Sévigné et les Fables de La Fontaine au théâtre du Tambour Royal à Paris.

De même Jean Saudray tourna dans de nombreux films, notamment Jeff réalisé par Jean Herman, Alexandre le bienheureux d’Yves Robert, Le Grand Blond avec une chaussure noire d’Yves Robert, On l’appelle catastrophe de Richard Balducci, Corentin de Jean Marbœuf, et nombreuses séries pour la télévision comme Chéri Bibi, Les Brigades du Tigre, Les Faucheurs de Marguerites, Maigret et Vidocq.

Il fut le partenaire de comédiens tels que Pierre Brasseur, Claude Brasseur, Fernand Reynaud, Michel Serrault, Annie Girardot, Philippe Noiret, Geoges Wilson, Alain Delon, Pierre Richard, Anny Duperey, Roland Giraud, Bernard Blier, Marlène Jobert, Jean Lefevre, Jean Rochefort, Bruno Cremer, Christian Marin, Silvia Monfort, etc.

Il eut deux enfants ; Frédéric d’un premier mariage avec Eliane Panaud (directrice d’établissement scolaire) et Jean-Baptiste, de son second mariage avec Marie-Claire Achard (comédienne).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]