Jean Roux (linguiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Roux
Portrait de Jean Roux
Aire linguistique de l'occitan auvergnat selon Jean Roux à travers son ouvrage L'auvergnat de poche (Assimil).


« Avec le Forez à l'est, la limite est assez tranchée, exception faite de la zone de Noirétable. À l'ouest de l'Allier, avec Ébreuil et Gannat, ils débordent un peu sur le Bourbonnais . Avec les autres parlers occitans, les transitions sont insensibles, que cela soit vis-à-vis du limousin (bien malin qui peut trouvé la limite), comme au travers du Velay [...] »
Biographie
Naissance
Nîmes
Nationalité Drapeau de la France Française
Thématique
Formation Université Paul-Valéry-Montpellier
Intérêts Langue occitane
Données clés

Jean Roux (Joan Ros en occitan) né à Nîmes en 1950 est un linguiste, écrivain et traducteur français de langue occitane. Il est spécialiste du nord-occitan de la région Auvergne-Rhône-Alpes et notamment les parlers occitans auvergnats.

Ses recherches s'effectuent dans le cadre ou en partenariat avec les universités Paul-Valéry de Montpellier, l'Université catholique de Lyon ou encore l'Institut d'études occitanes et la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il est président de l'Institut d'études occitanes de Haute-Loire[1].

Recherches et travaux[modifier | modifier le code]

Recherches en linguistique[modifier | modifier le code]

Jean Roux est une des figures de la langue occitane en Auvergne[2],[3], il maîtrise depuis son enfance à la fois l'occitan auvergnat mais également le franco-provençal (dialecte savoyard)[4].

Jean Roux est rattaché à l'Université Paul-Valéry de Montpellier. Il est un des membres de l'Institut d'études occitanes mais aussi membre du comité scientifique du Conseil Permanent de la Langue Occitane (« Lo Congrès permanent de la lenga occitana »)[5]. Il fait partie d'un réseau de défense et promotion des Calandretas en Auvergne et Velay[6],[7]. Il donne régulièrement des conférences et communication sur l'occitan en Auvergne[8].

Jean Roux précise dans son ouvrage aux éditions Assimil et concernant le vocable auvergnat « C'est par simplification que l'on utilise ce vocable, car en aucun cas l'auvergnat ne peut être considéré comme une entité linguistique autonome. ». Il rejoint en cela les chercheurs en linguistique spécialisé sur le domaine nord-occitan comme Roger Teulat[9].

Il effectue de nombreux travaux sur les parlers occitans de la région Auvergne-Rhône-Alpes (Auvergne, Velay, Dauphiné)[10]. Il a réalisé et soutenu en 2020 une thèse sur la littérature occitane en Auvergne au début du XXe siècle[11].

Il est chargé en 2014 par la nouvelle région d'établir une compilation de textes en occitan de la nouvelle région, ce qui aboutit à la publication en 2016 de son ouvrage Huit siècles de littérature occitane en Auvergne et Velay[12],[13],[14]. Il mène dans cette même optique des recherches et enquêtes linguistiques de terrain notamment en Haute-Loire[15].

Parmi les résultats de ces dernières il découvrit des contes et légendes inédites en occitan. Ils sont publiés en 2018 par l'Université catholique de Lyon dans un ouvrage collectif également réalisé dans le cadre la région Auvergne-Rhône-Alpes et sous la direction du linguiste Jean-Baptiste Martin, Le Trésor des Fables d'Auvergne-Rhône-Alpes en occitan et en francoprovençal[16].

Plus particulièrement spécialisé dans la littérature, il est le biographe de l'auteur et militant républicain du XIXe siècle, Charles-Antoine Ravel[17],[18],[19].

Auteur et écrivain[modifier | modifier le code]

Il est un traducteur en occitan auvergnat de nombreux textes comme La Ferme des Animaux de George Orwell ou encore Nous autres de l'auteur russe Ievgueni Zamiatine[20]. Un des principaux intérêts de ces deux textes est d'offrir une littérature universelle en occitan, qui plus est qui dénonce les régimes dictatoriaux et le fascisme.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Liste des livres publiés par l'auteur et triés par ordre chronologique (du plus ancien au plus récent).

Recherches en linguistique

Œuvre littéraire

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Institut d'études occitanes (IEO) de la Haute-Loire (43) », sur https://cdmdt43.com/ ; site officiel du Centre départemental des Musiques et Danses Traditionnelles de Haute-Loire
  2. « Les Amoureux de l'Auvergne : Jean Roux », sur https://www.francebleu.fr/ ; site officiel de France Bleu Pays d'Auvergne,  : « Laurent Boucry reçoit le linguiste Jean Roux spécialiste de la langue occitane et nous dresse les différentes évolutions de cette langue dans notre territoire. »
  3. (oc) « Cristian Bonnet », Lo Diari, Institut d'études occitanes Midi-Pyrénées,‎ (ISSN 2610-5683 et 2427-5735, lire en ligne)
  4. Marie-Jeanne Verny, « Une littérature en situation de diglossie : la littérature occitane vue par ceux qui l'écrivent (dir. Guylaine Brun-Trigaud) », Contacts, conflits et créations linguistiques, Paris, Comité des travaux historiques et scientifiques, collection Actes des congrès nationaux des sociétés historiques et scientifiques,‎ , p. 119-128 (DOI 10.4000/books.cths.1185, lire en ligne) :

    « Apaisée, en revanche, la situation de Jean Roux : « Enfant, je parlais français avec mes parents, mais c'est le franco-provençal savoyard qui régnait en maître chez mes grands-parents maternels, et l'occitan d'Auvergne dans ma famille paternelle. C'est probablement cette pluralité et cette mixité linguistique (ma grand-mère maternelle parlait également allemand et piémontais) qui fit de moi un militant viscéral de l'occitanisme et de toutes les langues minoritaires et menacées. » »

  5. (oc) « Joan Ros », sur https://locongres.org/ ; site officiel du Congrès permanent de la lenga occitana, Billère, InÒc Aquitània
  6. (fr + oc) Fresque INA : 50 ans de borbolh occitan, 50 ans de bouillonnement artistique de la culture occitane, « Les Calandretas d'Auvergne », sur https://www.ina.fr/, Institut national de l'audiovisuel (INA), Bry-sur-Marne
  7. Gérard Adier, « Le nouveau souffle de l'occitan. Les cours d'occitan reprennent au Puy à l'initiative de l'IEO qui soutient la Calendrete vellave », Le Progrès, Lyon,‎ (ISSN 0243-9808, lire en ligne)
  8. « Rencontre avec l’auteur Jean Roux autour de son anthologie », sur https://lafeuilleamta.fr/ ; site officiel de l'Agence des Musiques des Territoires de l'Auvergne, Riom,
  9. (oc) Roger Teulat, « Per una definicion d'un espaci occitan del centre-nòrd (auvernhat) », Quasèrns de Lingüistica Occitana, Institut d'études occitanes, Beaumont, n°10, 1981, (ISSN 0338-2419).
  10. « Rencontres pour la langue et la culture occitanes en Auvergne-Rhône-Alpes », sur https://locongres.org/ ; site officiel du Congrès permanent de la lenga occitana,
  11. (oc) Cristian Bonet (Université Clermont-Auvergne), « Tèsa Joan Ros », Parlem !, Thiers, Institut d'études occitanes (section I.E.O. Puy-de-Dôme), vol. 147,‎ (ISSN 0338-2249)
  12. (en) Kathryn Klingebiel, « Bibliography Of Occitan Linguistics For 2016 », Tenso, Société Guilhem IX,‎ (ISSN 1944-0146, DOI 10.1353/ten.2018.0011)
  13. « Jean Roux », sur https://www.letrasdoc.org/ ; site officiel de Letras d'òc, Toulouse (consulté le )
  14. (en) Catherine Parayre, « Bibliography of Occitan Literature for 2015: Post-1500 », Tenso, Société Guilhem IX,‎ (ISSN 1944-0146, DOI 10.1353/ten.2017.0011)
  15. Jean Roux, Morphologie verbale dans le parler occitan de Saugues : in Cahiers de la Haute-Loire 2017, Le Puy-en-Velay, Cahiers de la Haute-Loire,
  16. « Le Trésor des Fables d'Auvergne-Rhône-Alpes en occitan et en francoprovençal (volume I et II) », sur https://www.ucly.fr/ ; site officiel de l'Université Catholique de Lyon, Lyon,
  17. « L’œuvre du poète clermontois a fait l’objet d’un café littéraire à la librairie Nos racines d’Auvergne », La Montagne, Clermont-Ferrand, Groupe Centre France,‎ (ISSN 0767-4007, lire en ligne)
  18. (oc) « Œuvres en occitan d’un republicain auvergnat », Lo Diari, Institut d'études occitanes Midi-Pyrénées,‎ (ISSN 2610-5683 et 2427-5735, lire en ligne)
  19. Jean Roux La langue de Charles-Antoine Ravel, un auteur auvergnat du XIXe siècle avant le félibrige communication organisée par l'université de Toulouse-Le Mirail - Albi 2017. [1]
  20. « Jean Roux dédicace La Bòria delh bestial », La Montagne, Clermont-Ferrand, Groupe Centre France,‎ (ISSN 0767-4007, lire en ligne) :

    « Pour cela, il met peu à peu en place une stratégie visant à le rendre visible par une présence accrue dans les médias et en littérature : « Pour faire avancer le projet de renaissance de l'occitan, il faut avoir accès, dans cette langue, à la littérature mondiale car il est important de lire la littérature universelle à travers l'occitan », argumente-t-il. D'où la traduction du livre de George Orwell, roman visionnaire dénonçant les régimes dictatoriaux. Jean Roux s'attaque maintenant à la traduction de Nous autre, un roman de l'auteur russe Ievgueni Zamiatine critiquant l'État totalitaire, dont George Orwell s'est inspiré pour écrire 1984, une fiction où apparaît le personnage de Big Brother. »

  21. « Nosautres. Roman d’Evgueni Zamiatin, traduction occitane par Jean Roux », sur http://www.marraire.eu/

Liens externes[modifier | modifier le code]