Jean Rougeul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Rougeul
Nom de naissance Jean René Pierre Rougeul
Naissance
Rennes (Ille-et-Vilaine)
Décès (à 72 ans)
Paris 12e
Nationalité Drapeau de la France française
Activité principale
Autres activités

Jean Rougeul est un journaliste, critique de cinéma, réalisateur, acteur et parolier[1] français, né le à Rennes et mort le [2] à Paris 12e.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Rougeul naît en 1905 ; il participe avant la deuxième Guerre mondiale aux activités du groupe Octobre[3] et du groupe surréaliste. Au cours de l'hiver 1940, il fonde à Marseille, avec Sylvain Itkine et Guy d’Auterive, la coopérative Croquefruit[4] qui fabrique des pâtes de fruits à base de dattes, de miel et d’amandes pillées tout en venant secrètement en aide aux intellectuels antinazis.

Il collabore à plusieurs publications, dont L'Écran français, après la Libération.

Il vit ensuite pendant de longues années en Italie, où il joue des rôles secondaires dans de nombreux films, notamment Huit et demi de Federico Fellini.

En 1973, il réalise un long-métrage, À cause de l'homme à la voiture blanche, interprété par Julien Guiomar, Jacqueline Parent et Jacques Zanetti.

Il a écrit plusieurs textes de chansons mis en musique notamment par Henri Crolla et Christiane Verger.

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (69e division)[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

(liste partielle)

Acteur[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

  • 1949 : Illusion[7] (court métrage)
  • 1975 : À cause de l'homme à la voiture blanche

Théâtre[modifier | modifier le code]

Auteur[modifier | modifier le code]

Adaptateur en français[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Œuvres de Jean Rougeul sur le site de la SACEM
  2. Acte de naissance n° 1105 du 24 octobre 1905, consultable sur le site des archives de la Ville de Rennes
  3. Michel Fauré, Le groupe Octobre, Christian Bourgois, 1977
  4. Jean-Michel Guiraud, La Vie intellectuelle et artistique à Marseille à l'époque de Vichy et sous l'occupation, 1940-1944, J. Laffitte, 1998
  5. Paul Bauer, Deux siècles d'histoire au Père Lachaise, Mémoire et Documents, (ISBN 978-2914611480), p. 695
  6. Jean Rougeul y est « émouvant et époustouflant », écrit Gérard Courant dans Cinéma 79, n° 245, mai 1979
  7. Illusion sur BiFi.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :