Jean Rougé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rougé.
Jean Rougé
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Jean Rougé (1913-1991) est un historien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Rougé naît le [1].

Il est professeur émérite d'histoire antique à l'université Lyon-II[1].

En , il fait partie des 34 signataires de la déclaration rédigée par Léon Poliakov et Pierre Vidal-Naquet pour démonter la rhétorique négationniste de Robert Faurisson[2].

Il meurt le [1].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Recherches sur l'organisation du commerce maritime en Méditerranée sous l'Empire romain (thèse de doctorat ès lettres remaniée), Paris, SEVPEN, coll. « Ports, routes, trafics » (no 21), , 540 + VIII p. (notice BnF no FRBNF37532185).
  • Les Institutions romaines, de la Rome royale à la Rome chrétienne, Paris, Armand Colin, coll. « U2 » (no 73), , 320 p. (notice BnF no FRBNF35220948).
  • Avec Gilbert Charles-Picard, Textes et documents relatifs à la vie économique et sociale dans l'Empire romain : 31 avant J.-C.-225 après J.-C., Paris, Société d'édition d'enseignement supérieur, coll. « Regards sur l'histoire : sciences auxiliaires de l'histoire » (no 6), , 272 p. (notice BnF no FRBNF35167533).
  • La Marine dans l'Antiquité, Paris, Presses universitaires de France, coll. « L'Historien » (no 23), , 215 p. (notice BnF no FRBNF34551507).
  • Dir. avec Robert Turcan, Les Martyrs de Lyon (177), Paris, éditions du CNRS, coll. « Colloques internationaux du Centre national de la recherche scientifique » (no 575), , 328 p. (ISBN 2-222-02223-1).

Éditions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c notice BnF no FRBNF11922787.
  2. Valérie Igounet, Histoire du négationnisme en France, Paris, Le Seuil, coll. « La Librairie du XXe siècle », , 691 p. (ISBN 2-02-035492-6), p. 237.

Liens externes[modifier | modifier le code]