Jean Rondeau (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Rondeau
Description de l'image Jean Rondeau.jpg.

Naissance (29 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale Claveciniste
Style
Activités annexes Pianiste, compositeur de musique de film
Formation Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris
Maîtres Blandine Verlet
Récompenses

Prix Jeune Soliste des Radios Francophones publiques (2013)
1er prix en clavecin du Festival de musique ancienne de Bruges (2012)

2e prix et prix de la meilleure interprétation d’une pièce contemporaine au Concours international de Clavecin du Printemps de Prague (2012)
Site internet www.jean-rondeau.com

Jean Rondeau, né le à Paris, est un claveciniste, pianiste et compositeur de musique de film français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, où il suit les cours d’Olivier Baumont, de Blandine Rannou et de Kenneth Weiss, sans oublier les leçons du conservatoire du 6e avec Blandine Verlet[1],[2], avec un prix de clavecin et de basse continue obtenu à l’unanimité avec mention très bien et félicitations du jury en 2013, il reçoit en 2012 le 1er prix en clavecin du Festival de musique ancienne de Bruges[3],[4] et le 2e prix de la meilleure interprétation d’une pièce contemporaine au Concours international de clavecin du Printemps de Prague[5]. En 2013, il se voit décerner le titre de Jeune Soliste 2014 des Radios francophones publiques[6].

Membre de l'ensemble baroque Nevermind[5], fondé avec trois amis également issus du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, il a également fondé en 2011 le quartet de jazz Note Forget[7].

En , il signe un contrat d'exclusivité chez Erato, et son premier enregistrement, autour de Johann Sebastian Bach, intitulé Imagine, paraît en [8].

En 2015, il est couronné « Révélation soliste instrumental de l'année » aux Victoires de la musique classique[9].

Il compose et joue la musique de Paula (Paula — Mein Leben soll ein Fest sein), un film allemand réalisé par Christian Schwochow, sorti en 2016.

Paru en , son enregistrement de 15 sonates de Scarlatti remporte le mois suivant un Diapason d'Or[10].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Imagine. Bach : Suite BWV 997, Sonate BWV 1003, Partita BWV 1004 (Chaconne), Partita BWV 1013, Concerto italien BWV 971, Sonate BWV 1005 (Adagio) (2-, Erato) (OCLC 971063777)
  • Vertigo. Œuvres de Rameau et Royer - au clavecin du Château d'Assas (17-, Erato)[11] (OCLC 958611187)
  • Dynastie Bach. Concertos de Bach (Concertos BWV 1052, BWV 1056), Wilhelm Friedemann Bach (ext. Sonate FK 7, Lamento), Johann Christian Bach (Concerto en fa mineur) et Carl Philipp Emanuel Bach (Concerto Wq. 23) - Sophie Gent et Louis Creac'h, violons ; Fanny Paccoud, alto ; Antoine Touche, violoncelle ; Thomas de Pierrefeu, contrebasse ; Evolène Kiener, basson (6-, Erato 0190295888466) (OCLC 968777357)
  • Paula (Musique du film) - Anna Besson, flûte ; Gabriel Pidoux, hautbois ; Renaud Guy-Rousseau, clarinette ; Alice Bourlier et Laurent Muller, violons ; Maria Mosconi, alto ; Barbara Le Liepvre, violoncelle ; Lucas Henri, contrebasse ; Tanguy de Williencourt, piano (Warner/Parlophone Records, 2017) (OCLC 1028674903)
  • Scarlatti, Sonates : K. 6, 30, 69, 119, 132, 141, 162, 175, 180, 199, 208, 213, 216, 460 et 481 (7-, Erato)[12],[13],[14] (OCLC 1089402363)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]