Jean Quenette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Quenette
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Député
Meurthe-et-Moselle
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
NancyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jean François QuenetteVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

Jean François Quenette est un avocat et homme politique lorrain, né le à Remiremont (Vosges) et mort le (à 68 ans) à Nancy.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études aux lycées de Bar-le-Duc, Poincaré (Nancy) et Louis-le-Grand (Paris), il est diplômé des Hautes études commerciales (Paris) en 1924. Docteur en droit, il est avocat au barreau de Nancy de 1928 à 1935 et avoué au tribunal de Toul. Entre 1935 et 1939, il est avocat au barreau de Paris.

Il est conseiller général du canton de Thiaucourt d'octobre 1933 à juin 1940, député de Meurthe-et-Moselle de mars 1935 à juin 1940.

Mobilisé, il est nommé capitaine du 402e régiment d'artillerie anti-aériens. D'août 1940 à août 1941, il est préfet de l'Aisne, puis préfet régional de Saint-Quentin (Aisne, Somme, Oise, Ardennes) de septembre 1941 à mai 1941, puis préfet régional de Rennes (Ille-et-Vilaine, Finistère, Côtes-du-Nord, Morbihan) (remplaçant le préfet révoqué François Ripert) de juin 1942 à juin 1943[1], enfin préfet régional de Dijon (Côte-d'Or, Nièvre, Saône-et-Loire, Yonne) de juillet à décembre 1943. Il est révoqué par le gouvernement de Vichy le 30 décembre 1943 et recherché par la Gestapo pour son activité de résistant (membre de plusieurs réseaux de renseignements : Ker, Andromède, Rafale).

Il reprend sa carrière d'avocat au barreau de Paris d'octobre 1944 à juillet 1948, avant de devenir directeur général de la FNSEA jusqu'en 1951. Ensuite, il est le directeur du département des relations extérieures de la Shell, de mai 1951 à juillet 1966. Il termine sa carrière comme avocat au barreau de Nancy, de 1967 à 1971.

En hommage à son action militaire, il reçoit la croix de guerre 1939-1945, avec étoile d'argent, est cité deux fois à l'Ordre de la division. En 1957, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur à titre militaire et reçoit la Croix du combattant volontaire 1939-1945. Jean Quenette est également chevalier de l'Économie nationale et chevalier du Mérite agricole.

Il est mort le .

Il a reçu la Francisque[2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. fondationyannfouere.org
  2. Henry Coston, L'Ordre de la Francisque et la révolution nationale, Paris, Déterna, coll. « Documents pour l'histoire », (ISBN 2-913044-47-6), p. 157.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Jean Quenette », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]
  • Quenette (Anne-Marie), Jean Quenette, un Lorrain dans le XXe siècle, Editions du Quotidien, 2014.