Jean Poiret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poiret.
Jean Poiret
02.11.1965. Fernandel tourne La Bourse ou la Vie . (1965) - 53Fi2472.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
SuresnesVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Réalisateur, scénariste, écrivain, acteur, metteur en scèneVoir et modifier les données sur Wikidata
Jean Poiret tombe.jpg
Vue de la sépulture.

Jean Poiré, dit Jean Poiret, est un acteur, réalisateur, auteur, metteur en scène et scénariste français, né le à Paris[1] et mort le à Suresnes[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît à Paris au 22 rue de la Tombe-Issoire le . Il est le fils unique de Georges Poiré, ouvrier-verrier et d’Anne-Marie, aide-comptable. Il passe son enfance à Villejuif (Val-de-Marne, région parisienne, alors département de la Seine).

Sur cette photographie de 1944, on distingue Jean Poiret, au milieu de ses camarades de l’école de la rue Blanche.

Jean Poiret a suivi les cours d’art dramatique de la rue Blanche à Paris. Il participe au feuilleton radiophonique de Pierre Dac et Francis Blanche Malheur aux barbus dans le personnage, incarnant le personnage de « Fred transport ». Il rencontre Michel Serrault, avec qui il formera un duo inoubliable durant des années.

Au cinéma, il débute en apparaissant dans Les Trois Mousquetaires d’André Hunebelle, en 1953. Mais c’est en 1955 dans Cette sacrée gamine, aux côtés de Brigitte Bardot et Michel Serrault, qu’il se fait connaître du public. Il tournera avec les plus grands : Sacha Guitry, Henri Verneuil, Michel Boisrond, François Truffaut, Claude Chabrol ou encore Claude Pinoteau.

Il enchaîne les tournages, notamment avec Jean-Pierre Mocky, dans Un drôle de paroissien, La Grande Frousse ou encore Le Miraculé en 1986, où il partage pour la dernière fois la vedette avec Michel Serrault. Apparaissant principalement dans les comédies mineures, on retiendra néanmoins ses prestations dans des films à succès : Le Mur de l’Atlantique, La Gueule de l’autre, La Septième Cible aux côtés de Lino Ventura ou Le Dernier Métro.

En 1985, Claude Chabrol lui offre le premier rôle dans deux films : Poulet au vinaigre et Inspecteur Lavardin, qui feront l’objet d’une adaptation pour la télévision.

Pour son premier et dernier passage derrière la caméra, il adapte un roman d’Alexandre Jardin, Le Zèbre, dans lequel il met en scène son épouse et Thierry Lhermitte. Il décède trois mois avant la sortie du film.

À la fin de sa carrière, il apparaît dans des comédies, Les Saisons du plaisir, Une nuit à l’Assemblée nationale ou encore Lacenaire, l’un de ses derniers rôles majeurs.

Grande figure du théâtre de boulevard, il écrit et interprète plusieurs pièces à succès, dont les plus connues sont La Cage aux folles, Joyeuses Pâques et Le Canard à l’orange.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il épouse en premières noces Françoise Dorin (1928-2018), avec qui il aura une fille, Sylvie, en 1966 ; elle épousera Mathieu (1957-1997), le fils adoptif de Danielle Darrieux et Georges Mitsinkidès[3]. Ils auront deux enfants[3], Thomas et Julien.

Il partage ensuite sa vie avec Caroline Cellier. En 1978, ils ont un fils, Nicolas.

En 1989, ils se marient à la mairie du XVIe arrondissement de Paris. Le couple ne se quittera plus jusqu'au décès de l'acteur.

Il meurt le d’une crise cardiaque à l’hôpital Foch de Suresnes, à 65 ans. Il est enterré au cimetière du Montparnasse (division 4).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Adaptation[modifier | modifier le code]

Auteur[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Jean Poiret et Michel Serrault

  • 1955 : Les interviews de Jean Poiret et Michel Serrault n° 1 : Jerry Scott, vedette internationale
  • 1955 : Jean Poiret et Michel Serrault dans leurs interviews n° 2 : Stéphane Brineville, prix littéraire
  • 1955 : Les interviews de Jean Poiret et Michel Serrault 3 : Le Salon De L'Homme (1ère Partie) - Hommes A Vendre "Épiciers, Magistrats Généraux, Intellectuels" / Le Salon De L'Homme (Suite Et Fin) "Fonctionnaires, Spécimens Internationaux Et Français Moyens" / Si Versailles M’était "Critiqué" (Impressions D'un Critique Sur Le Film De M. Sacha Guitry)
  • 1955 : Clément de Laprade, explorateur
  • 1956 : Les embarras de Paris
  • 1956 : Voyage en Corrèze
  • 1957 ; Les 45 tours de Monsieur Petit Lagrelèche
  • 1958 : Monsieur Petit Lagrelèche, parlementaire
  • 1960 : Le Président : Interview du Président Auguste Braquillet
  • 1960 : Les antiquaires (avec Jacqueline Maillan)
  • 1962 : Permis de conduire
  • 1962 : En direct du Théâtre de 10 Heures : Le spécialiste / Monsieur Poton, indépendant
  • 1962 : Le Bourgeois gentilhomme : Auteur : Molière - Compositeur : Jean-Baptiste Lully - Direction d'orchestre : Roland Douatte - Interprètes : Chorale Philippe Caillard, Collegium musicum de Paris - Mezzo-soprano : Denise Benoît - Ensemble vocal : Les Frères Jacques - Réalisateur : Georges Hacquard - Distribution : Arletty (Madame Jourdain), Sophie Desmarets (Nicole), Françoise Dorléac (Lucile), Jacques Fabbri (Monsieur Jourdain), Pierre Philippe (élève du maître de musique), Jean Poiret (maître de musique), Michel Serrault (maître à danser), Serge Berry (1er laquais), Jean-Claude Pollet (2e laquais), Henri Virlojeux (maître d'armes), Robert Vattier (maître de philosophie), Jean Raymond (maître tailleur), Jacques Muller (garçon tailleur), Jacques Dacqmine (Dorante), Louis Velle (Cléonte), Henri Salvador (Covielle), Maria Mauban (Dorimène)
  • 1963 : Démarrer au 1/4 de Tour...Auto... Critiques (1ère Partie) (Microsillon publicitaire Shell)
  • 1963 : Un Moteur qui "Tourne Rond"...Auto... Critiques (2ème Partie) (Microsillon publicitaire Shell)
  • 1963 : Une Voiture en Forme...Auto... Critiques (3ème Partie) (Microsillon publicitaire Shell)
  • 1965 : Chanson du film A La tête du client (avec Francis Blanche, Darry Cowl et Jean Richard)
  • 1967 : En direct de La Tête de l’Art : Gymnastique du corps et de l'esprit par le Professeur Petit Lagrelèche
  • 1992 : Radio mémoire - 40 ans de radio : Jean Poiret et Michel Serrault - Poètes à vos luths (1957)
  • 2000 : Méga Fou Rire : Jean Poiret et Michel Serrault - Plaies et Bosses

Jean Poiret

  • 1961 : La vache à mille francs (Jacques Brel - Adaptation Jean Poiret) / Ma cousine de Calais (Françoise Dorin - Guy Lafarge) / Ah ! Les jolis mots (Françoise Dorin - André Popp) / J’aurais bien mieux fait (Jean Poiret - André Popp) - Grand Prix National du Disque 1962 - Orchestres sous les directions de Pierre Guillermin et Martial Solal
  • 1974 : Il Était Une Fois L'Opérette : une revue musicale de Jean Poiret et Dominique Tirmont - La Leçon De Chant / Pour Faire Un Brave Mousquetaire / L'Escarpolette / Nous Avons Fait Un Beau Voyage / Moi J'M'Appelle Ciboulette / Moutons Et Dindons / De Madame Angot, Je Suis La Fille / Les Conspirateurs / Tout Est Soleil, Tout Est Printemps / Entrée De Danilo / L'Heure Exquise / C'est La Valse, Écoutez / Femme, Femme, Femme / Le Sabre De Mon Père / Je Serais Votre Guide / Je Vais M'En Fourrer Jusque-Là / La Veuve Du Colonel / On Va Courir, On Va Sortir / Feu Partout / La Gamine Charmante / Bien Chapeautée / Pour L'Amour / Ah! Tais-Toi Tu M'Affoles / Pour Bien Réussir / Par Le Trou / Le Quai Malaquais / Tea For Two / Oh Ma Rose Marie /Les Trois Valses / Adieu, Adieu / La Bonne Auberge Du Cheval Blanc / Les Palétuviers / Irma La Douce / Hello Dolly / I'm Singing In The Rain / Maria / Tonight / If I Were A Rich Man / J'Aurais Voulu Danser - Avec : André Jobin, Caroline Cler, Cathy Albert, Christian Borel, Dominique Tirmont, Eliane Varon, Fanny Gravières, Francis Linel, Françoise Peyrol, Henri Chanaron, Janine Menant, Jean-Claude Calon, Micaël Pieri, Nicole Broissin, Pierrette Delange - Piano : Georges Durban, Robert Valentino - Orgue : Robert Jais - Direction d'orchestre : Jean-Claude Dauzonne - Enregistrement public à Bobino

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Françoise Dorin et al., L'Ami Poiret 1926-1992, Paris, éditions Noésis, , 136 p. (ISBN 2-914645-10-4).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Extrait de naissance n° 14/2.03739.2/1926.
  2. Extrait de décès n° 201/1992.
  3. a et b https://www.purepeople.com/article/danielle-darrieux-mere-secrete-son-fils-adoptif-mathieu-decede-a-40-ans_a255910/1.
  4. « L'Habit vert » [vidéo], sur ina.fr (consulté le 2 février 2007).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :