Jean Phaure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean Phaure
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Jean Phaure (né le [1] à Cholon en Indochine[2], mort le à Paris au clos Sainte Catherine du Val des Écoliers) est un poète et écrivain français d’inspiration ésotérique chrétienne et catholique. Il se définissait lui-même comme poète et métaphysicien. Il a consacré de nombreuses pages à la symbolique de l’architecture religieuse et du nombre.

Il fut Supérieur Inconnu Initiateur dans l'Ordre martiniste[3].

Il fut également conférencier (près de 2500 conférences à son actif) dans les domaines pré-cités mais aussi sur la Cyclologie. Il affectionnait particulièrement les promenades-conférences in situ lui permettant d'orienter son sujet par rapport aux quatre directions de l'espace selon l'optique de la géographie sacrée.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Cycle de l'Humanité Adamique (Introduction à l'étude de la cyclologie traditionnelle et de la fin des temps) Dervy, Paris, 1973.
  • Le Sel d'Enfance, Millas-Martin, 1970.
  • Cantate du Temps et de l’Éternité, (poésie), Le Boreggo, 1987.
  • Le Pèlerin de Paris, (anthologie poétique de 1947-1969, extraite de "Vent De Vivre").
  • Dix Neuf Histoires d'Amour.
  • L'Abbaye Notre-Dame du Lys, 1980
  • Atlantis - Hugo et Baudelaire devant Dieu.
  • Introduction à la géographie sacrée de Paris, Barque d'Isis, 1985; Borrego, 1993.
  • La France Mystique, (réflexions métahistoriques sur l’histoire de France), Dervy, 1986.
  • Les Portes du IIIe Millénaire - Les Astres, les Prophéties et la Fin de l'Histoire, Ramuel, 1994.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.idref.fr/074456148
  2. http://ridoux.fr/spip/spip.php?article123
  3. Richard Raczynski, Un dictionnaire du Martinisme, Paris, Dualpha éd., 2009, p. 495.

Liens externes[modifier | modifier le code]