Jean Petit qui danse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Petit qui danse est une chanson populaire et une comptine d'origine occitane. Il en existe une version en français, en breton sous le titre de Yann Gorig o tañsal, en occitan et en catalan, sous le titre Joan Petit dans ces deux dernières langues. Le titre, en français est une traduction adaptée de l'occitan « J(o)an Petit que dança », littéralement « Jean petit danse ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Chirurgien à Villefranche-de-Rouergue au XVIIe siècle, Jean Petit (de son vrai nom Joan Petit en occitan, sa langue) fut, en 1643, l'un des deux chefs de file de la révolte des croquants du Bas-Rouergue. Capturé par les troupes royales, il fut roué en place publique. De là, probablement, la chanson Jean Petit qui danse[1].

Autre hypothèse (peu probable) : les paroles pourraient être une moquerie du roi Jean II de France, après sa défaite contre les Anglais lors de la bataille de Poitiers (1356)[2]. L'analyse musicologique montre que l'air de Jean Petit qui danse possède les caractéristiques des chansons populaires du XVe siècle[3].

D'après Jean Amade, cette chanson-jeu était chantée dans toute la chaîne pyrénéenne et sa popularité atteignit plus que la côte Atlantique. Toujours d'après lui, au début du XXe siècle cette chanson était également chantée pour le carnaval avec des chorégraphies particulièrement érotiques, où le terme « doigt » pouvait être interprété de façon littérale ou figurée.

Paroles[modifier | modifier le code]

Les paroles de la chanson parlent d'une personne nommée Jean Petit, qui danse avec les différentes parties de son corps. À chaque nouveau couplet, une nouvelle partie du corps est ajoutée, les précédentes étant reprises, sur un modèle analogue à la chanson Alouette. Il existe de nombreuses versions de cette chanson en Occitanie[4], certaines faisant référence au roi de France.

Une version en français du premier couplet est[5] :

Jean Petit qui danse (bis)
De son doigt il danse (bis)
De son doigt, doigt, doigt (bis)
Ainsi danse Jean Petit.

Ce couplet est repris et complété, on remplace doigt par pied et on répète :

Jean Petit qui danse (bis)
De son pied il danse (bis)
De son doigt, doigt, doigt (bis)
De son pied, pied, pied (bis)
Ainsi danse Jean Petit.

La chanson continue avec diverses parties du corps[5].

La première phrase est parfois suivie de « Pour le Roi de France »[4].

Chorégraphie[modifier | modifier le code]

Les danseurs commencent par se tenir par la main et former une ronde puis ils se séparent et frappent le sol successivement avec la partie du corps énumérée par les paroles. Le rythme élevé et le caractère répétitif de cette chanson rendent la danse entraînante [6] [7] [8]. Toutefois, lors des interprétations en français, les danseurs se contentent en général d'agiter la partie du corps mentionnée dans la chanson sans la toucher au sol [9] [10] [11] [12]


Une version en languedocien https://www.youtube.com/watch?v=vAHjvaipPjg

Variante techno[modifier | modifier le code]

Il existe une variante techno, adaptation musicale par Benoît Hutin et Chino Sanchez, voix Frédéric Surelle, sortie en 2011 de cette chanson populaire[13] [14]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Analyse proposée par Thibaut Plantevin
  2. David et Delrieu 1984, p. 165
  3. Weber 1995, p. 64.
  4. a et b Floutard.
  5. a et b Rollet 2007, p. 45
  6. Livre, les plus belles chansons du temps passé, Hachette Jeunesse, 1995, page 310
  7. Youtube Joan Petit que dança
  8. [https://www.youtube.com/watch?v=21KIq0O-s-s Joan Petit que dansa , Jean Petit qui danse, par « Sors Les Mains d'Tes Poches », école bilingue français-occitan du Vigan
  9. Youtube Fil rouge mariage Jean Petit qui danse
  10. Jean Petit qui danse en occitan
  11. Jean Petit qui danse à la maternelle de Pilou
  12. Yann Gorig o tañsal (en Breton)
  13. Deezer mars 2012 Jean Petit qui danse
  14. Jean Petit qui danse sur Youtube

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Paroles[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Martine David et Anne-Marie Delrieu, Aux sources des chansons populaires, Belin, , 319 p. (ISBN 2701105129)
  • Alain Floutard, « Joan Petit que dança », académie de Toulouse
    Paroles en occitan et français, partition et chorégraphie.
  • Michel Rollet, Motricité à la maternelle : agir dans le monde, Editions Publibook, coll. « Sciences humaines: Pédagogie, sciences de l'éducation », , 105 p. (ISBN 9782748308242)
  • Édith Weber, Itinéraires du cantus firmus, vol. 2, Presses Paris Sorbonne, , 155 p. (ISBN 2840500477)