Jean Périer (préfet)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Jean Périer.

Jean Périer
Fonctions
Maire de Saint-Germain-Langot
Préfet de police de Paris
Préfet de Bretagne
Préfet du Val de Marne
Préfet de Saône-et-Loire
Préfet de l'Yonne
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Leffard (France)
Date de décès (à 89 ans)
Lieu de décès Caen (France)
Nationalité Française

Jean Périer, né le à Leffard (Calvados), et mort le 14 juillet 2014[1],[2] à Caen, est un haut fonctionnaire français qui a notamment été préfet de police de Paris[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il passe son bac à Caen en 1944 : la ville est bombardée, les copies s'envolent en fumée dans un gigantesque incendie : il doit repasser les épreuves. Il poursuit ses études supérieures à Paris (licence ès lettres, licence de droit, puis Sciences Po et l'ENA promotion Félix Éboué.

Il est secrétaire général de plusieurs préfectures (Maine-et-Loire, Bouches-du-Rhône, Indre-et-Loire), sous-préfet de Sainte-Menehould, Vouziers, Saint-Nazaire, puis préfet de l'Yonne, de Saône-et-Loire (1976), du Val-de-Marne et de la région Bretagne (1978).

Nommé préfet de police de Paris le 16 juillet 1981, Jean Périer démissionne le 3 juin 1983 à la suite des débordements des manifestations de policiers dans les rues de Paris. Il est alors nommé préfet hors cadre (8 juin 1983).

Après sa carrière préfectorale, il poursuit une carrière dans le privé : président du conseil d'administration des Houillères du Nord et du Pas-de-Calais, PDG de FINORPA (groupe Charbonnages de France), président de l'Association historique du centre minier de Lewarde, membre du Comité de décentralisation de la DATAR, président des jurys des concours d'entrée à l'ENA (1990-1991).

Pendant sa retraite, il est maire de Saint-Germain-Langot pendant neuf ans (1991-2001), premier vice-président du district du pays de Falaise, président du comité départemental du Calvados de la Ligue contre le cancer (1994-2009), membre du Conseil de l'Ordre de la Légion d'honneur (3 mandats, de 1993 à 2005).

Il épouse Paulette Laîné en 1947 dont il a trois enfants.

Décorations[modifier | modifier le code]

Le préfet Jean Périer est commandeur de la Légion d'honneur, commandeur de l'ordre du Mérite et commandeur des Palmes académiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nécrologie : Jean Périer, ancien Préfet de région », Ouest-France,‎ edition du 16 juillet 2014
  2. « Jean Périer, ex-maire de St-Germain-Langot », sur ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le 20 janvier 2015).
  3. « Les anciens préfets de police de Paris », sur prefecturedepolice.interieur.gouv.fr, Préfecture de Police, (consulté le 19 août 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Sa biographie sur le site de la Société française d'histoire de la police