Jean Nicolas Houzeau-Muiron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Houzeau et Muiron.
Jean Nicolas Houzeau-Muiron
Houzeau muiron jen nicola sdéputé bmr 94.jpg
Fonction
Député
Marne
-
inconnu
inconnu
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 43 ans)
ReimsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Activité
Autres informations
Distinction
Concession Berton 07361.JPG

Vue de la sépulture.

Jean Nicolas Houzeau-Muiron, député, né à Reims le , y est décédé le . Jean Nicolas Houzeau, pharmacien, fabricant de produits chimiques, fut adjoint au maire en 1839, député de la Marne de 1838 à 1844.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était le fils d'un boulanger et avait fait une partie de ses études à Paris.

Il fut conseiller général de la Marne, député du même département :

  • au deuxième collège de la Marne (Reims) le 3 février 1838, en remplacement de M. de Bussières, invalidé, avec 124 voix (234 votants), contre 110 à M. Boulloche ;
  • Le 9 juillet 1842, il fut réélu par le 1er collège électoral du même département (Reims intra-muros) avec 359 voix sur 582 votants. .

Il fit d'importantes découvertes sur la fabrication des produits chimiques et l'épuration des huiles. Il dut sa célébrité à l'idée qu'il eut de recueillir les eaux de lavage des laines, d'en extraire l'huile qu'elles contenaient pour en fabriquer un gaz d'éclairage. Chevalier de la Légion d'honneur, franc-maçon, il fonda à l'Orient de Reims la loge La Sincérité dont il fut le vénérable. Il épousa Marguerite Françoise Muiron (1807-1874) et repose au Cimetière du Nord, la ville de Reims a attribué son nom à une rue .

Il passe pour être un des fondateurs de la chimie organique.

Il repose dans la concession familiale.

source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]