Jean Nicolas (général de brigade)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Nicolas.

Jean Nicolas
Jean Nicolas (général de brigade)

Naissance
Apremont-la-Forêt (Meuse)
Décès (à 67 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Allégeance Drapeau de la France République française
Drapeau de l'Empire français Empire français
Drapeau de l'Empire français pendant les Cent-Jours Empire français (Cent-Jours)
Arme Infanterie
Grade Général de brigade
Années de service 1792-1825
Conflits Guerres de la Révolution française
Guerres napoléoniennes
Distinctions Baron de l'Empire
Commandeur de la Légion d'honneur
Chevalier de Saint-Louis

Jean Nicolas, né le à Saint-Agnant-et-Marbotte,actuellement Apremont-la-Forêt (Meuse), et mort le à Paris, est un général de brigade du Premier Empire, .

Biographie[modifier | modifier le code]

Engagé volontaire en 1792, il est d'abord affecté à l'armée de Sambre-et-Meuse. Il est blessé au passage de la Nahe, près de Kreutznach le 8 juin 1796. En 1800, il est affecté à l'armée de réserve sous Bonaparte en Italie. Il est blessé d'un coup de biscaïen au passage du Pô à Plaisance.

De 1805 au 19 octobre 1807, il fait partie de la Grande Armée. Il commande le 61e régiment d'infanterie aux batailles d'Ulm et d'Austerlitz. Le 14 octobre 1806, il participe à la bataille d'Auerstaedt au sein du 3e corps d'armée du maréchal Davout. Il y est gravement blessé par trois fois. Il est ensuite remplacé par le colonel Jean-Charles Faure. Il reste en convalescence pendant près d'une année.

Du 19 octobre 1807 au 19 mars 1808, il sert comme commandant du département des Pyrénées-Orientales. Du 19 mars 1808 au 8 janvier 1813, il est le commandant de la 1re brigade de la division Joseph Chabran du corps d'observation des Pyrénées-Orientales. Il est ensuite nommé commandant à Barcelone, poste qu'il occupe du 8 janvier 1813 au 10 décembre 1813. Du 10 décembre 1813 au 1er septembre 1814, il est en disponibilité, puis à partir du 1er septembre 1814 en non-activité.

Il reprend le service le 26 mars 1815, en tant que commandant du département d'Indre-et-Loire. Le 1er août 1815, il est admis en non-activité, puis en disponibilité du 30 décembre 1818 au 1er janvier 1825. Il est admis en retraite le 1er janvier 1825.

Grades[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Nom du baron et blasonnement
Orn ext baron de l'Empire ComLH.svg
Escutcheon to draw-fr.svg


Armes du baron Jean Nicolas et de l'Empire, décret du 19 mars 1808, lettres patentes du 2 mars 1811, commandeur de la Légion d'honneur

Coupé au premier parti d'azur et de gueules, l'azur au dextrochère brassardé, mouvant du flanc dextre, d'argent, tenant un sabre du même monté d'or, adextré au premier point en chef d'une étoile aussi d'argent ; le gueules au signe des barons tirés de l'armée ; au deuxième d'azur à la croix patriarcale d'or.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Georges Six, Dictionnaire biographique des généraux & amiraux français de la Révolution et de l'Empire (1792-1814), Paris : Librairie G. Saffroy, 1934, 2 vol., p. 255-256
  • « La noblesse d’Empire » (consulté le 30 juillet 2016)
  • « Base leonore » (consulté le 21 mars 2018)

Notes et références[modifier | modifier le code]