Jean Nicolas Éloi Mathis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mathis.

Jean Nicolas Eloi Mathis
Jean Nicolas Éloi Mathis

Naissance
Tholey (Allemagne)
Décès (à 70 ans)
Beaufort-en-Vallée (Maine-et-Loire)
Origine Drapeau de la France France
Arme Cavalerie
Grade Général de brigade
Années de service 1789-1815
Distinctions Baron de l'Empire
Officier de la Légion d'honneur
Chevalier de Saint-Louis

Jean Nicolas Eloi Mathis, né le à Tholey (Allemagne), mort le à Beaufort-en-Vallée (Maine-et-Loire), est un général allemand de la Révolution et de l’Empire.

États de service[modifier | modifier le code]

Le 12 avril 1793, il passe capitaine au 1er régiment de hussards, et il sert de 1793 à 1795, dans l’armée des Pyrénées orientales, avant de rejoindre l’armée d’Italie l’année suivante.

Le 22 novembre 1801, il commande les guides de l’armée du général Leclerc, destiné à l’Expédition de Saint-Domingue, et il est promu chef d’escadron le 21 mai 1802. Le 18 avril 1803, il prend la tête d’un escadron du 1er hussards, et le 21 avril 1805, il est affecté au 7e régiment de hussards.

De 1805 à 1807, il participe aux campagnes d’Autriche, de Prusse et de Pologne. Il est fait chevalier de la Légion d’honneur le 14 mars 1806, et il est blessé le 26 octobre 1806, à la bataille de Zehdenick.

Il est nommé colonel le 17 janvier 1807, commandant le 2e régiment de chasseurs à cheval. Il est élevé au grade d’officier de la Légion d’honneur le 7 juillet 1807, et il est créé baron de l’Empire le 15 octobre 1809.

En 1812, il fait la campagne de Russie au sein de la 1re brigade (général Pajol) du 1er corps du maréchal Davout. Il participe aux batailles de Smolensk les 16 et 17 août 1812, de la Moskova le 7 septembre, et de Krasnoï du 15 au 18 novembre.

Pendant les Cent-Jours, il est promu général de brigade le 9 juin 1815, mais sa promotion est annulé par décret royal en date du 1er août 1815, et il est mis à la retraite avec le grade de colonel.

Il meurt le 6 novembre 1841, à Beaufort-en-Vallée.

Armoiries[modifier | modifier le code]

- Coupé le premier parti de sinople au sabre en bande, accompagné de deux molettes, le tout d'argent et de gueules au signe des barons tirés de l'armée : le deuxième d'argent au cheval effrayé de sable, soutenu de gueules - Livrées : rouge, blanc et verd, le verd en bordure seulement

Dotation[modifier | modifier le code]

Le 17 mars 1808, dotation de 4 000 francs sur les biens réservés en Westphalie.

Sources[modifier | modifier le code]