Jean Montreuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un chimiste
Cet article est une ébauche concernant un chimiste.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jean Montreuil
Naissance
Lille (France)
Décès
Arad (Roumanie)
Nationalité Drapeau de la France France
Domaines Biochimie
Distinctions Prix Maurice Nicloux (Société de Chimie Biologique) (1956)
Grand Prix de la Fondation Jaffé (Académie des Sciences) (1982)
Grand Prix Charles Léopold Mayer (Académie des Sciences) (1985)
Médaille d'Argent de l'Université Royale d'Utrecht (1988)

Jean Montreuil, né le à Lille et mort[1] le à Arad en Roumanie, est un biochimiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le Professeur Jean Montreuil était un chercheur reconnu en biochimie moléculaire, et plus particulièrement en glycobiologie, qui consiste à étudier le rôle des sucres dans les cellules du corps humain, une discipline dont Jean Montreuil a été un pionnier et l'un des fondateurs.

Il a notamment créé en 1958 le Laboratoire de Chimie Biologique de l'Université des Sciences et Technologies de Lille à Lille : rue Gosselet puis en 1963 à Villeneuve d'Ascq dans la toute nouvelle université. Le laboratoire de Chimie Biologique est devenue depuis l'Unité Mixte de Recherche USTL/ CNRS n° 8576. Cette unité compte actuellement 9 services et une centaine de chercheurs. Il a contribué à la rédaction d'une vingtaine d'ouvrages et a signé 750 publications[2].

Il était :

  • Professeur émérite à l'université des sciences et technologies de Lille
  • Membre de l'Académie de Médecine de Paris (1979)
  • Membre de l'Académie Royale de Médecine de Belgique (1985)
  • Membre de l'Académie des Sciences de Paris (1987)
  • Membre d'Honneur de l'Académie Roumaine (1993)
  • Docteur honoris causa de l'Université Libre de Bruxelles (1989)
  • Docteur honoris causa de l'Université Alexandru Ioan Cuza University, Roumanie (1999)
  • Docteur honoris causa de l'Université Vasile Goldis d'Arad, Roumanie (2006)

Décorations :

Commandeur de l’Ordre National du Mérite, Commandeur des Palmes Académiques

Contributions scientifiques majeures[3] :

Jean Montreuil, avec ses collaborateurs, a découvert et isolé les immunoglobulines IgA et la transferrine (lactotransferrine) du lait ;

a isolé et déterminé la structure de nombreux glycannes complexes (oligosides) en particulier ceux du lait de femme ;

a contribué à la connaissance de la dégradation des glycannes dans les lysosomes en relation avec les maladies lysosomiques ;

avec Hans Vliegenthart et ses collaborateurs, a jeté les bases de la détermination de l'enchainement des oses dans les glycannes

et de leur structure tridimensionnelle par RMN, résonance magnétique nucléaire.

.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Figaro du 16 juillet 2010
  2. Hommage du maire de Villeneuve d'Ascq au Professeur Jean Montreuil sur La Voix du Nord du 18 juillet 2010
  3. (en) Jean Claude Michakski and Hans Vliegenthart ., « Obituary: Jean Montreuil (1920–2010) », Glycoconjugate Journal., no 28(3-4),‎ , p. 111–112

Lien externe[modifier | modifier le code]