Jean Michel de Venture de Paradis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paradis (homonymie).
Jean Michel de Venture de Paradis
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
AcreVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Jean-Michel de Venture de Paradis, né le à Marseille et mort le est un orientaliste français.

Fils d'une famille de diplomates et de militaires (interprète du Roi au Levant), il suit des études à l'École des enfants de langues, dans les locaux du collège Louis-le-Grand, à Paris. Après un stage à l'ambassade de France à Constantinople, il occupa différents postes de drogman en Syrie, en Égypte, au Maroc, à Tunis et à Alger. Il participa également, en tant qu'interprète, à la mission d'inspection des Échelles du Levant qui fut confiée au baron de Tott. Secrétaire-interprète de l'ambassade de France à Constantinople.

Il revient à Paris en 1797 pour occuper la chaire de turc à l'École des langues orientales.

C'est le doyen d'âge des membres de la Commission des sciences et des arts Il est désigné comme premier interprète (interprète militaire) de l'Armée d'Orient. Membre de l'Institut d'Égypte le 22 août 1798, dans la section de littérature et arts.

Jean-Joseph Marcel, qui fut son élève, dit qu'il mourut de dysenterie[1], d'autres parlent de peste. Une autre hypothèse suppose qu'il serait mort le 19 avril 1799 à Nazareth, malade à la suite du Siège de Saint Jean d'Acre[2]

Marié le 14 juin 1774 au Caire avec Victoria Digeon, il a eu deux filles dont l'une, Jeanne Venture de Paradis épousa en 1810 l'horloger Antoine Louis Breguet, fils du célèbre Abraham-Louis Breguet, qui est un ascendant de l'actrice Clémentine Célarié[2] et l'autre fille qui épousa Joseph Sulkowski, aristocrate polonais, aide de camp préféré de Napoléon Bonaparte lors de l'expédition d'Égypte.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Édouard de Villiers du Terrage, Journal et souvenirs sur l'expédition d'Égypte, mis en ordre et publiés par le baron Marc de Villiers du Terrage, Paris, E. Plon, Nourrit, 1899, et L'expédition d'Égypte 1798-1801, Journal et souvenirs d'un jeune savant, Paris, Cosmopole, 2001 et 2003, p. 384
  2. a et b Émission Retour aux sources sur France 2 du 1er septembre 2010.