Jean Meyriat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Meyriat.
Jean Meyriat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Président
Société française des sciences de l’information et de la communication
-
Biographie
Naissance
Décès
(à 89 ans)
Nationalité
Drapeau : France française
Formation
Activité
Expert médiatiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions
Légion d’Honneur, Ordre du Mérite

Jean Meyriat (- [1]) est l'un des pionniers des sciences de l'information et de la communication. Jean Meyriat est connu pour ses travaux sur le document et sur les sciences de l'information, ainsi que pour son implication dans le développement de la SFSIC, qu'il a présidée de 1978 à 1986.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l’École normale supérieure (promotion 1940)[2], agrégé de lettres (1943)[3], Jean Meyriat est détaché à la Fondation nationale des sciences politiques (préfiguration de Sciences Po Paris), où il fonde et dirige de 1950 à 1990 le premier Service de documentation qui devient plus tard la Bibliothèque de l'Institut. Il y est également professeur. Puis, en 1962, Jean Meyriat est élu directeur d'études à l’École des hautes études en sciences sociales sur la chaire "méthodologie de l'information scientifique".

En 1969, il crée un Cycle supérieur de spécialisation en information et documentation à Science Po, qui devient le premier DÉSS de la spécialité en 1974. En 1972, il participe à la création du Comité des sciences de l'information et de la communication, dont il prend la présidence (treize membres, parmi lesquels Roland Barthes, Robert Escarpit, Abraham Moles…). Ce comité préfigure la future Société française des sciences de l'information et de la communication (SFSIC). En attendant, le Comité travaille à la création d'une section au sein du Comité Consultatif des Universités (futur Conseil national des universités). C'est chose faite en 1975: la 52e section est intitulée "Sciences de l'information et de la communication" (elle devient la 71e section en 1981).

Il a également présidé l’European Council of Information Associations (ECIA) et le Centre d'études et de recherches internationales (CÉRI, à Sciences Po, de 1952 à 1976). Il a été membre de la Commission pédagogique nationale sur les Carrières de l'information.

Textes en ligne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Meyriat & Bernard Miège, 2002. « Le projet des SIC : de l’émergent à l’irréversible (fin des années 1960—milieu des années 1980) », p. 45-70, in : Robert Boure (dir.), Les origines des sciences de l’information et de la communication. Regards croisés, Lille: Presses universitaires du Septentrion.
  • Viviane Couzinet et Jean-Michel Rauzier, 2001 (dir.). Jean Meyriat, théoricien et praticien de l’information-documentation. Paris : ADBS.
  • 1997. « Utiliser le référentiel ADBS des métiers-types et compétences… quand on est responsable d’une formation ». Documentaliste – Science de l’information, Volume 34, no 6, novembre, p. 322-325
  • 1993. « Un siècle de documentation : la chose et le mot ». Documentaliste – Sciences de l’information, juillet-octobre, vol. 30, no 4-5, p. 192-198.
  • 1993. « Classifications bibliographiques ». Robert Estivals (dir.) Les sciences de l’écrit: encyclopédie internationale de bibliologie. Paris : Retz, p. 112-127.
  • 1985. « Information vs. communication ? ». A.-M. Laulan (dir.) L’espace social de la communication : concepts et théories. Paris : Retz & CNRS, p. 63-89.
  • 1983. « De la science de l’information aux métiers de l’information ». Schéma et schématisation, no 19, p. 65-74.
  • 1981. « Document, documentation, documentologie ». Schéma et schématisation, 2e trimestre, no 14, p. 51-63.
  • 1978. « De l’écrit à l’information : la notion de document et la méthodologie de l’analyse du document ». Inforcom 78, Actes du premier congrès, Compiègne, 1978. Paris : SFSIC, s.d. Vol.1, p. 23-32.
  • 1957. La péninsule ibérique. Paris: Les cours de droit, 705 p.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Officier de la Légion d’honneur
  • Chevalier de l’Ordre du mérite
  • Lauréat de la "Prof Kaula Gold Medal and Citation" (1992)