Jean Massart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Massart.
Jean Massart
Description de cette image, également commentée ci-après
Jean Massart
Naissance
Etterbeek (Belgique)
Décès
Houx (Belgique)
Nationalité Drapeau de la Belgique Belgique
Domaines botaniste
Institutions Institut Pasteur, Université libre de Bruxelles

Jean Massart est un botaniste belge, né le 7 mars 1865 à Etterbeek près de Bruxelles et mort le 16 août 1925 à Houx.

Il est docteur en médecine et en sciences. Il étudie auprès de Paul Heger (1846-1925). Il est nommé professeur de botanique à l’Université libre de Bruxelles en 1895. Il travaille ensuite à l’Institut Pasteur de Paris. De 1902 à 1906, il occupe un poste de conservateur au Jardin botanique de l'État à Bruxelles.

Massart effectue plusieurs voyages d’herborisation au Brésil, au Sahara, au Mexique et aux Indes néerlandaises. Il participe activement aux premières mesures de protection de l’environnement en Belgique.

En 1922, il crée le Jardin botanique Jean Massart à Bruxelles.

Principaux ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Parasitisme organique et parasitisme social (Paris, 1893), avec Émile Vandervelde (1866-1938).
  • La Récapitulation et l'innovation en embryologie (Gand, 1894).
  • L'Évolution régressive en biologie et en sociologie (Paris, Félix Alcan, coll. «Bibliothèque scientifique internationale», 1897), avec Émile Vandervelde et Jean Demoor (1867-1941).
  • Essai de géographie botanique des districts littoraux et alluviaux de la Belgique (Jardin botanique de l'Etat, Bruxelles, 1908) texte en ligne disponible sur IRIS
  • Esquisse de la géographie botanique de la Belgique (H. Lamertin, Bruxelles, 1910).
  • Nos Arbres (1911).
  • Pour la protection de la nature en Belgique (Bruxelles, 1912).
  • La Presse clandestine dans la Belgique occupée... (Berger-Levrault, Paris, 1917).
  • Éléments de biologie générale et de botanique (M. Lemertin, Bruxelles, deux volumes, 1921 et 1923).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Héger, « Notice sur la vie et les travaux de Jean Massart », Rapport de l'Université Libre de Bruxelles sur l'Année Académique 1924-1925,‎ , p. 36-51
  • Émile Marchal, « Notice sur Jean Massart », Annuaire de l'Académie Royale de Belgique, vol. 93,‎ , p. 69-158
  • Georges Henri Parent, Les sites "Jean Massart" du Bas Luxembourg : Contribution à la connaissance de l'évolution récente, spontanée et provoquée, de quelques sites d'intérêt scientifique, Gembloux, J. Duculot, coll. « Ardenne et Gaume : Monographies » (no 10), , 111 p.
  • Anonyme, Le Jardin expérimental Jean Massart (JEJM), Université Libre de Bruxelles, Faculté des Sciences, 1988, 13 p.
  • Simone Denayer-De Smet, Jean-Paul Herremans et Jean Vermander, « Jean Massart, pionnier de la conservation de la nature en Belgique », dans Dan Gafta & John R. Akeroyd (édit.), Nature conservation : Concepts and practice, Berlin, Springer, , p. 26-45
  • Bruno Notteboom et Pieter Uyttenhove, « Rephotographier les paysages flamands en transformation, 1904-2004 : Un ensemble de trois séries photographiques de Massart, Charlier et Kempenaers », dans Jean-Luc Brisson (édit.), Çà et là, Arles, Actes Sud, , p. 150-175

Liens externes[modifier | modifier le code]

Massart est l’abréviation botanique standard de Jean Massart.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI