Jean Marchand (peintre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marchand et Jean Marchand.
Jean Marchand
Self portrait of Jean Marchand (1883-1940).jpg

Autoportrait de Jean Marchand

Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation

Jean Hippolyte Marchand, né le à Paris et mort dans cette ville en 1940[1], est un peintre, graveur et illustrateur français, rattaché à l'école cubiste et au Bloomsbury Group.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étudiant à l'École des Beaux Arts dans l'atelier de Léon Bonnat de 1902 à 1906, il commence à exposer simultanément à Paris dès 1910 (Salon des indépendants, Section d'Or) et à Londres, notamment remarqué par Roger Fry et Clive Bell, conseillers de la Grafton Gallery. Son art voisine alors avec le post-impressionnisme (Nature morte aux bananes). Le collectionneur anglais Samuel Courtauld (1876-1947) fait l'acquisition de certaines de ses toiles et le jeune peintre se rapproche alors des membres du Bloomsbury Group. Son style évolue ensuite vers le cubisme.

Après la Première Guerre mondiale, il produit de nombreuses gravures (bois, lithographies) pour des ouvrages de haute tenue.

Jean Marchand fut chargé de mission en Syrie.

Il eut pour compagne l'artiste Sonia Lewitska ; ils se séparèrent en 1925.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Jean Marchand (1883-1940) "Femme lascive"

Ouvrages illustrés[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dates conformes aux sources BNF et SUDOC.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :