Jean Louvet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Jean Louvet (président de Provence).
Jean Louvet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
La LouvièreVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université libre de Bruxelles (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Jean Louvet est un écrivain et dramaturge belge né à Moustier-sur-Sambre le 28 septembre 1934 et mort à La Louvière le 29 août 2015[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Licencié en philologie romane de l’Université libre de Bruxelles (1959), Jean Louvet est nommé professeur de français à l’athénée de Morlanwelz.

Influencé par Sartre et par Brecht, sa carrière littéraire commence au début des années 1960. Pendant la grève générale de l'hiver 1960-1961, Jean Louvet prend conscience de la possibilité qu'il a de créer une troupe de théâtre avec des comédiens amateurs afin de continuer l'action de cette grève retentissante en Wallonie. Il choisit la ville de La Louvière pour y résider. Ainsi naît la troupe du « Théâtre prolétarien » de La Louvière qui présente, dès 1962, Le train du bon Dieu, sa première écriture (publiée en 1976).

Les pièces de Jean Louvet s’inscrivent « dans l’histoire, la vie et l’intériorité des êtres ». Le réalisme y rejoint le symbolisme et l’allégorie. Pour Jean-Marie Piemme, les pièces de Louvet ont un ancrage wallon, mais son regard s'étend au-delà[2].

Dès 1980, le « Théâtre prolétarien » devient le « Studio-Théâtre de la Louvière »[3], la troupe est composée de comédiens non professionnels. De plus, chacun(e) est convié(e) selon sa disponibilité à écrire sa propre pièce de théâtre, une approche qui rencontre un réel succès.

Coauteur et promoteur du Manifeste pour la culture wallonne (1983) qui connaîtra une deuxième édition en 2003, Manifeste pour une Wallonie maîtresse de sa culture, de son éducation et de sa recherche. Depuis sa création jusqu'à sa mort[4], Jean Louvet préside Mouvement du Manifeste Wallon (MMW).

Jean Louvet a reçu le prix du « Wallon de l'année 2002 »[5]. Lauréat du prix de la SACD et du prix triennal de Littérature dramatique en 1984. En 1990, il a obtenu le Prix André Praga pour l’ensemble de son œuvre.

En 2011, il est fait Chevalier du Mérite wallon[6].

Famille[modifier | modifier le code]

Jean Louvet est l'époux de Janine Laruelle, céramiste, peintre, dramaturge et comédienne.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Théâtre I, AML/Labor, Coll. Archives du futur, 2006, (ISBN 978-2-87168-033-8)
    1. Le Train du bon Dieu (1962)
    2. L’An un (1963)
    3. À bientôt, Monsieur Lang
    4. Mort et résurrection du citoyen Julien T. (1967)
    5. Les Clients
    6. Le Bouffon
  1. L’Aménagement
  2. Conversation en Wallonie (dont la version inédite due à l’Ensemble Théâtral Mobile) (1978)
  3. La Farce du sous-marin (inédit)
  4. L’homme qui avait le soleil dans sa poche Prix triennal du théâtre (1982)
  5. Un Faust (1985)
  1. Le Sabre de Tolède
  2. Jacob seul
  3. Le Grand Complot : compte rendu dans Toudi[7]. (1990)
  4. Un homme de compagnie (1992)
  5. Simenon (1994)
  1. La nuit de Courcelles
  2. L'annonce faite à Benoît (1996)
  3. Le Coup de semonce (1995)
  4. Madame Parfondry est revenue
  5. Devant le mur élevé
  6. Pierre Harmignie, numéro 17 - Prêtre
  • Comme un secret inavoué, Carnières, Belgique, Éditions Lansman, 2013, 36 p. (ISBN 978-2-87282-962-0)
  • La Souffrance d’Alexandre, Manage, Belgique, Éditions Lansman, 2014, 38 p. (ISBN 978-2-8071-0013-8)
  • Une soirée ordinaire, Manage, Belgique, Éditions Lansman, 2014, 38 p. (ISBN 978-2-8071-0013-8).
  • Tournée générale, Manage, Belgique, Éditions Lansman, 2014, 38 p. (ISBN 978-2-8071-0076-3) : la p. 4 de couverture de cette édition indique que Jean Louvet « est décédé le 29 août 2015, peu de temps après avoir déposé ce manuscrit chez son éditeur. »
  • Au fil de l'histoire de Jean Louvet (ensemble de textes de l'auteur adaptés au théâtre par Armand Delcampe au théâtre Blocry de Louvain-la-neuve, le 20 septembre 2016 et choisis par Vincent Radermecker) Strépy-Bracquegnies, 2016).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]