Jean Lombard (peintre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Lombard et Lombard.
Jean Lombard
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Site web

Jean Lombard (8 mars 1895 – 26 octobre 1983) est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Lombard est né dans une famille protestante à Dijon le 8 mars 1895. Petit-neveu du peintre Charles Jalabert, il étudie au lycée Ampère à Lyon, puis à l'École des beaux-arts de Lyon. Après la Première Guerre mondiale, il étudie à l'École des beaux-arts de Paris puis devient professeur de dessin de la ville de Paris. Il se marie en 1921.

En 1927, il réalise à Paris une des toiles marouflées sur les piliers de la Brasserie La Coupole au 102, Boulevard du Montparnasse (comme Marie Vassilieff, Louis Latapie, Maurice Savin et Jules Zingg)[1].

Durant la Seconde Guerre mondiale, il crée à l'école communale de la rue du Vertbois, à Paris, l'« atelier du Vert-Bois », dont feront partie le sculpteur Maxime Adam-Tessier, son futur gendre, ainsi que les peintres Othello Radou et Georges Romathier.

Après la guerre, il passe de longues périodes dans sa belle-famille à Valcros, près d'Aix-en-Provence.

Il meurt à Paris le 26 octobre 1983.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Paul Caracalla, Montparnasse, l'âge d'or, collection « La petite Vermillon », La Table Ronde, 2005.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]