Jean Joseph Marie de Guernes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jean de Guernes
Biographie
Nom de naissance Jean Joseph Marie de Guernes
Naissance
Chambon (France)
Décès
Pise (Grand-duché de Toscane)
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale
Dernier titre ou fonction Évêque d'Aléria
Évêque d'Aléria
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Jean Joseph Marie de Guernes, né en 1725, à Chambon (France) et mort en 1798, à Pise (Grand-Duché de Toscane) est un prélat catholique français. Il est le premier évêque français à être installé en Corse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Joseph Marie de Guernes est né le , à Chambon, dans le diocèse de Limoges, en France.
Il est nommé évêque d'Aléria et est consacré le . Il devient alors le premier évêque français installé en Corse, ancienne terre génoise rattachée au Royaume de France deux ans plus tôt[1].
Tandis qu'il est désigné comme député du Clergé à la Cour, en 1777, ses démêlés avec Charles Louis de Marbeuf, marquis de Cargèse et gouverneur de Corse, lui valent une lettre de cachet, du roi de France Louis XVI, l'assignant à résidence dans le palais épiscopal de Cervione.
En 1791, il devient un évêque constitutionnel en prêtant serment de la Constitution civile du clergé.
L'année suivante, inquiet de la tournure prise par la Révolution, il se retire à Lucques puis à Livourne, en Toscane, jusqu'à ce que l'instauration du Royaume anglo-corse, en 1794, ne lui permette de revenir en Corse.
Lors de la reconquête française de 1796, il trouve refuge à Pise, en Toscane, où il meurt deux ans plus tard[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.catholic-hierarchy.org/bishop/bguernes.html Fiche de Mgr de Guernes, sur le site catholic-hierarchy.com
  2. Girardeau Pierre, Jean Joseph-Marie de Guernes, l'évêque d'Aléria dans la tourmente révolutionnaire, Alalia, 2002.