Jean Ier de Vendôme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Ier.
Jean Ier de Vendôme
Titre de noblesse
Comte de Vendôme
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Décès
Père
Mère
Mathilde de Châteaudun (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Berthe du Puy-du-Fou (d)
Richilde de Lavardin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Bouchard IV de Vendôme
Mathilde de Vendôme (d)
Geoffroy de Vendôme (d)
Mathilde de Vendôme (d)
Lancelin de Vendôme (d)
Barthélémy de Vendôme (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Conflits
Blason Comtes de Vendôme.svg
blason

Jean Ier de Preuilly (11101182) comte de Vendôme (1145-1182), fils de Geoffroy III Grisegonel et de Mathilde (ou Mahaut) de Châteaudun. Il assura le gouvernement du comté dès le départ de son père en croisade en 1137 et devint comte à la mort de ce dernier à son retour de Terre Sainte.

Le suzerain du comté de Vendôme était depuis Foulques l’Oison le comte d’Anjou. Ce comté finit par se transmettre au roi Henri II Plantagenêt, et Jean Ier se retrouva à combattre dans le camp anglais contre le roi Louis VII le Jeune.

Thibaud V de Blois, comte de Blois s'empara en 1161 de la ville de Vendôme, mal fortifiée, et assiégea son château. Mais la résistance du comte Jean Ier et de ses fils Bouchard et Lancelin fit que le comte de Blois, battu par une armée envoyée en secours par le comte d’Anjou, fut obligé de lever le siège. En 1170, Vendôme fut le siège d’une entrevue entre les rois de France et d’Angleterre, entrevue qui déboucha sur une trêve.

En 1173, un conflit opposa Henri II à ses fils. Ce conflit se transposa dans la famille comtale de Vendôme, puisque Jean Ier soutint le père, alors que Bouchard soutint les princes. Bouchard occupa de force le château et ferma les portes de la ville à son père. Mais les jeunes princes anglais furent soumis et Bouchard dut, lui aussi, se soumettre à son père.

Le conflit latent avec l’abbaye de la Trinité atteignit son paroxysme en 1176. Jean Ier chassa les moines qui durent se réfugier à Angers. Excommunié, il dut partir combattre en Terre Sainte. C’est à son retour qu’il mourut, en 1182 à La Charité-sur-Loire.

Enfants[modifier | modifier le code]

Il épousa en premières noces Berthe du Puy-du-Fou, d’où :

  • Bouchard IV
  • Lancelin († vers 1195)
  • Mathilde, mariée à Henri, comte de Trégor et de Goëlo
  • Mathilde, mariée à Hugues II, seigneur d'Amboise

Veuf il se remaria avec Richide de Lavardin, héritière de la seigneurie de Lavardin, d'où :

Ayant eu Lavardin en sa possession, il ne voulut pas la laisser s’échapper. À la mort de Richilde, il confia la terre à son fils aîné Bouchard.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]