Jean Ier de Bourbon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Ier.
Jean de Bourbon
Description de cette image, également commentée ci-après
Jean Ier de Bourbon, extrait de l'Armorial de Guillaume Revel.
Biographie
Titulature duc de Bourbon
comte de Clermont
comte de Forez
seigneur de Mercœur
baron de Roannais
sire de Beaujeu
prince de Dombes
Dynastie maison de Bourbon
Naissance
Décès
Londres
Sépulture Prieuré Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Souvigny
Père Louis II de Bourbon
Mère Anne de Forez
Conjoint Marie de Berry
Enfants Charles de Bourbon
Isabelle de Bourbon
Jean de Bourbon
Louis de Bourbon
Jean de Bourbon
Edmée de Bourbon
Marguerite de Bourbon
Description de l'image Arms of Charles de Bourbon.svg.

Jean Ier, né en 1381, mort à Londres le , fut comte de Clermont du vivant de son père, puis duc de Bourbon et comte de Forez de 1410 à 1434.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Ier était fils de Louis II, duc de Bourbon, et d'Anne, dauphine d'Auvergne, comtesse de Forez.

Nommé capitaine général du Languedoc en 1404, il attaqua les Anglais dans le Limousin et leur prit plusieurs forteresses. D’abord partisan de Jean sans Peur, il le désavoua après le meurtre de Louis d’Orléans (1407) et se rapprocha des Armagnacs, devenant un farouche adversaire du duc de Bourgogne. La guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons battit son plein contre la Bourgogne en 1411, et il perdit Clermont-en Beauvaisis pendant quelque temps.

La paix signée en 1412, il débarrassa l’Île-de-France des bandes de routiers. En 1414, la guerre reprit de plus belle, interrompue par l’invasion anglaise. Jean Ier de Bourbon combattit à Azincourt (1415), et y fut fait prisonnier. Il fut retenu prisonnier à Londres jusqu’à sa mort.

Jean Ier imita Charles V et simplifia le semé de lys sur ses armoiries en réduisant leur nombre à trois, en l'honneur de la Trinité.

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

Jean Ier et Marie de Berry.

Il épouse à Paris le Marie de Berry (1375 † Lyon juin 1434), duchesse d’Auvergne et comtesse de Montpensier, fille de Jean de France duc de Berry et de Jeanne d’Armagnac, et eut :

  • Charles Ier (Clermont en Beauvaisis septembre 1401- Moulins 4 décembre 1456), duc de Bourbon
  • Isabelle (1402/1403 - Villefranche/Saône 1419)
  • Jean (23 décembre 1406-1412), comte de Forez
  • Louis Ier (1409 † février 1486), comte de Montpensier

Il eut une fille naturelle Jeanne "légitime" de Bourbon, née en 1399 et † en 1487. Elle épousa en 1435, un an après la mort de son père, Louis Ier Combauld de Bourbon, descendant de Mahaut de Bourbon

Il eut également plusieurs enfants illégitimes :

  • Jean (v.1413-1485), comte de Velay, évêque du Puy, abbé de Cluny, prieur de Saint-Rambert en Forez[1]
  • Alexandre, bâtard de Bourbon qui a formé une bande d'écorcheurs[2] après le traité d'Arras. Il a été condamné à être cousu dans un sac et noyé à Bar-sur-Aube par ordre du roi en 1440[3]
  • Gui, bâtard de Bourbon. Il attaque le Limousin en 1435 avec Rodrigue de Villandrando. Il est mort en 1442.
  • Edmée
  • Marguerite mariée en 1436 à Rodrigue de Villandrando, comte de Ribaldo

Ascendance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les généalogies historiques des maisons souveraines, tome 3, Généalogique historique de la Maison de France, p. 367-368, Paris, 1738 (lire en ligne)
  2. Alexandre Tuetey, Les Écorcheurs sous Charles VII. Épisodes de l'histoire militaire de la France au XVe siècle, p. 11, Henri Barbier imprimeur-éditeur, Montbéliard, 1874 (lire en ligne)
  3. Louis Moréri, Le grand dictionnaire historique ou Le mélange curieux de l'histoire sacrée et profane, tome 2, p. 398, chez Jean-Baptiste Coignard, Paris, 1725 (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :