Jean IV de Beaumanoir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 31 janvier 2020 à 23:31 et modifiée en dernier par Bot de pluie (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

Jean IV de Beaumanoir
Jean IV de Beaumanoir
Gisant dans l'abbatiale de Léhon

Naissance 1310
Décès 1366 ou 1367 (à 56 ? ans)
Origine Blason region fr Bretagne.svg Bretagne
Allégeance Blason Blois-Châtillon.svg Maison de Blois, puis
Blason region fr Bretagne.svg Duché de Bretagne
Grade Maréchal de Bretagne
Conflits Guerre de Cent Ans
Guerre de Succession de Bretagne
Faits d'armes Combat des Trente
Bataille de Mauron

Jean IV de Beaumanoir (né en 1310[1], mort en 1366 ou 1367[2]), était un maréchal de Bretagne.

Origine

Jean IV de Beaumanoir est le fils de Jean III de Beaumanoir, seigneur de Beaumanoir et de Merdrignac, et de Marie de Dinan-Montafilant, dite « Marie du Guildo », et le neveu de Robert († après 1347), chevalier en 1342, maréchal de Bretagne pour Charles de Blois, fait prisonnier en 1347 à la Bataille de La Roche-Derrien[3].

Biographie

Jean IV succède à son père comme seigneur de Merdrignac, c'est un ami et un compagnon d'armes de Duguesclin. Lors de la guerre de Succession de Bretagne (1341-1365), il embrasse avec chaleur la cause du duc Charles de Blois contre Jean de Montfort qui lui dispute la possession de la Bretagne et est l'un des héros qui se distinguent le plus à la bataille de La Roche-Derrien (1347).

Chargé comme capitaine de la défense du château de Josselin, il envoie un défi au gouverneur anglais de Ploërmel (Robert Bemborough) d'où le combat des Trente, livré le par 30 Bretons contre 30 Anglais dont il ressort grièvement blessé[4].

En 1354, il part en Angleterre négocier la mise en liberté de Charles de Blois et assiste, en 1364, à la bataille d'Auray où il est fait prisonnier.

Il est, en 1365, un des négociateurs du traité de Guérande, et la paix faite, se voit confirmer par le vainqueur son titre de maréchal de Bretagne. Il est inhumé à l'abbaye Saint-Magloire de Léhon.

Union et postérité

Il épouse en premières noces Tiphaine Thouars, dame de Chemillé, puis Marguerite de Rohan, fille d'Alain VII de Rohan[note 1], dont sont issus :

Notes et références

Notes

  1. Marguerite de Rohan épousera le connétable de Clisson en secondes noces.
  2. Jean de Tournemine est le fils de Pierre de Tournemine et de Jeanne de Craon, fille de Guillaume Ier.

Références

  1. « Châteaux celtes et chimères - Chevaliers et Héros » (consulté le 28 mars 2017)
  2. « Jacques de Dinan, Seigneur de Beaumanoir » (consulté le 28 mars 2017)
  3. Peter Meazey, Dinan au temps des Seigneurs, Guimgamp, Éditions de la Plomée, (ISBN 2912113008), p. 160
  4. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t. 1, Ch. Delagrave, , p. 249

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :