Jean III de Suède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean III.
Jean III de Suède
(sv) Johan III
Le roi Jean III.
Le roi Jean III.
Titre
Roi de Suède-Finlande

(24 ans, 1 mois et 18 jours)
Couronnement en la cathédrale d'Uppsala
Prédécesseur Éric XIV de Suède
Successeur Sigismond de Suède
Prince héritier présomptif de Suède

(7 ans, 3 mois et 30 jours)
Prédécesseur Prince Éric
Successeur Prince Gustave
Duc de Finlande

(7 ans, 1 mois et 16 jours)
Prédécesseur Bengt Algotsson
Successeur Jean de Suède
Biographie
Dynastie Dynastie Vasa
Nom de naissance Johan Gustafsson Vasa
Date de naissance
Lieu de naissance Château de Stegeborg (Suède-Finlande)
Date de décès (à 54 ans)
Lieu de décès Palais royal de Stockholm (Suède-Finlande)
Sépulture Cathédrale d'Uppsala
Père Gustave Ier Vasa
Mère Marguerite Lejonhufvud
Conjoint Catherine Jagellon
Gunilla Bielke
Enfants Sigismond Red crown.png
Jean
Anne
Religion Luthéranisme suédois
Résidence Palais royal de Stockholm

Jean III de Suède
Monarques de Suède-Finlande

Jean III de Suède (en suédois : Johan III av Sverige), né le au château de Stegeborg (Suède-Finlande) et décédé le au palais royal de Stockholm (Suède-Finlande), est roi de Suède de 1568 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le deuxième fils de Gustave Ier, mais le premier issu de son mariage avec Marguerite Lejonhufvud.

C'est en menant une révolte au cours de l'été 1568 que le duc Jean, aidé par son frère Charles (futur Charles IX), est monté sur le trône de Suède qu'il occupera jusqu'à sa mort en 1592. Il a emprisonné — et probablement fait assassiner — son frère aîné Éric XIV pour s'emparer de la couronne, ce dernier sombrant dans la folie. Il doit faire en 1569 des concessions à la noblesse, qui avait perdu des privilèges sous Gustave Vasa et Erik XIV, pour qu'elle accepte son coup de force.

A l'extérieur, il rétablit la situation du royaume en s'emparant de Narva en 1581 dont la population est massacrée et il consolide ainsi l'Estonie suédoise. Il fait évoluer la monarchie suédoise vers l'absolutiste. Sans remettre en cause l'adoption de la doctrine de Luther alors que son règne et son action coïncident avec la Contre-Réforme ; il tente d'imposer en 1571 une nouvelle liturgie à mi-chemin entre le catholicisme polonais et la foi luthérienne déjà bien ancrée en Suède, mais ce fut un échec.

Unions et postérité[modifier | modifier le code]

Avant d'accéder au trône, il avait épousé en 1562 la princesse polonaise Catherine Jagellon. Ils ont deux enfants, Anne de Suède et un fils Sigismond Vasa qui devient l'héritier de la couronne de Pologne après l'extinction de la dynastie Jagellon en 1572. Il épouse en secondes noces Gunilla Bielke en 1585 qui lui donne le prince Jean de Suède.

Sa fille naturelle Sophie Gyllenhjelm devint le 14 janvier 1580 l'épouse de Pontus de La Gardie, général en chef des armées suédoises, et issu d'une famille de la noblesse française qui le destinait à la vie monastique. À sa mort, il est inhumé avec ses deux épouses dans la cathédrale d'Uppsala.

Titres et honneurs[modifier | modifier le code]

Titulature[modifier | modifier le code]

  • 20 décembre 1537 – 27 juin 1556 : Son Altesse royale le prince Jean de Suède.
  • 27 juin 1556 – 12 août 1563 : Son Altesse royale le prince Jean de Suède, duc de Finlande.
  • 12 août 1563 – 30 septembre 1568 : Son Altesse royale le prince Jean de Suède.
  • 30 septembre 1568 – 17 novembre 1592 : Sa Majesté le roi Jean III de Suède.

Armes[modifier | modifier le code]

Le Prince Jean fut duc de Finlande de 1556 à 1563, voici ses deux blasons :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Tombeau de Jean III.