Jean Guyon (pionnier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Guyon.

Jean Guyon est étroitement associé à un des premiers mouvements d'émigration française en Nouvelle-France et a, de ce fait, contribué largement au peuplement du Canada-français. Il est un des fondateurs de l'ancienne ville de Beauport, maintenant fusionnée à la ville de Québec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif de Tourouvre dans l'Orne, vers 1592, Jean Guyon est maçon à Tourouvre dans le Perche. Il part pour le Canada en 1634. On lui accorde 1 000 arpents (341,9 ha) de terre à Beauport en échange pour trois années de service.

En février 1624, à Mortagne, Jean Guyon épouse Mathurine Robin.

En janvier 1634, la Compagnie des Cent-Associés, en réparation des biens qu'il a perdu en 1628, concède à Robert Giffard la seigneurie de Beauport. Premier seigneur colonisateur de la Nouvelle-France, il recrute des colons dans les environs de Tourouvre, fort du soutien de Pierre Le Bouyer de Saint-Gervais, lieutenant général civil et criminel du Perche. Courant mars : départ de Jean Guyon, de sa femme, de ses enfants et d’une trentaine de colons pour la Nouvelle-France. Début juin, le navire atteint Québec. L'année suivante, à la mort de Samuel de Champlain, la colonie compte 132 colons dont 35 viennent du Perche, attirés par Giffard. La première colonisation organisée de la Nouvelle-France est commencée. Pendant neuf ans, Jean Guyon et Zacharie Cloutier se disputent la seigneurie de Giffard au droit de foi et hommage.

À la mort de Jean Guyon, en 1663, la colonie atteint 3 000 habitants.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]