Jean Guyon (pionnier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Guyon.
image illustrant la Nouvelle-France
Cet article est une ébauche concernant la Nouvelle-France.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jean Guyon
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
BeauportVoir et modifier les données sur Wikidata

Jean Guyon est étroitement associé à un des premiers mouvements d'émigration française en Nouvelle-France et a, de ce fait, contribué largement au peuplement du Canada-français. Il est un des fondateurs de l'ancienne ville de Beauport, maintenant fusionnée à la ville de Québec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif de Tourouvre dans l'Orne, vers 1592, Jean Guyon est maçon à Tourouvre dans le Perche. Il part pour le Canada en 1634. On lui accorde 1 000 arpents (341,9 ha) de terre à Beauport en échange pour trois années de service.

En février 1624, à Mortagne, Jean Guyon épouse Mathurine Robin.

En janvier 1634, la Compagnie des Cent-Associés, en réparation des biens qu'il a perdu en 1628, concède à Robert Giffard la seigneurie de Beauport. Premier seigneur colonisateur de la Nouvelle-France, il recrute des colons dans les environs de Tourouvre, fort du soutien de Pierre Le Bouyer de Saint-Gervais, lieutenant général civil et criminel du Perche. Courant mars : départ de Jean Guyon, de sa femme, de ses enfants et d’une trentaine de colons pour la Nouvelle-France. Début juin, le navire atteint Québec. L'année suivante, à la mort de Samuel de Champlain, la colonie compte 132 colons dont 35 viennent du Perche, attirés par Giffard. La première colonisation organisée de la Nouvelle-France est commencée. Pendant neuf ans, Jean Guyon et Zacharie Cloutier se disputent la seigneurie de Giffard au droit de foi et hommage.

À la mort de Jean Guyon, en 1663, la colonie atteint 3 000 habitants.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]