Jean Guiffan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Guiffan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (80 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique
Œuvres principales
Le Lycée Clémenceau, Nantes : 200 ans d'histoire (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jean Guiffan, né le [1], est un historien français.

Auteur de nombreux ouvrages, notamment sur l'Irlande et sur la Bretagne, il joue aussi un rôle politique dans l'évolution du Parti socialiste à Nantes dans les années 1970.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Il réussit le concours de l'agrégation au début des années 1960. Il est nommé au Lycée Clemenceau à Nantes, d'abord dans les classes secondaires, puis dans les classes préparatoires littéraires et commerciales. Il a aussi été chargé de cours à l'Université de Nantes. Très rapidement, il se consacre à un travail de vulgarisation de haut niveau, principalement à destination des étudiants en histoire. Lorsqu'il prend sa retraite, il enchaîne les livres et les conférences à travers la France entière.

Rôle politique[modifier | modifier le code]

Membre du PSU dans les années 1960, il quitte ce parti en 1967, en même temps que Roland Andrieu (responsable du syndicat CGT des marins) dans une perspective de rentrée dans une SFIO renouvelée dans le cadre de la FGDS. Dans l'immédiat, ils créent le Club socialiste nantais[2] qui participe à l'UGCS de Jean Poperen.

Il entre dans le nouveau PS au moment du congrès d'Épinay en même temps que les autres adhérents du CSN, parmi lesquels se trouve le jeune Jean-Marc Ayrault. Au sein de la fédération de Loire-Atlantique, les membres du CSN se heurtent à la direction encore imprégnée de la tradition SFIO, notamment à propos de Roland Andrieu. Ce conflit sera définitivement résolu en 1974-75 lorsque la section nantaise du PS impose aux élus municipaux socialistes (André Routier-Preuvost et ses amis) de choisir entre leur alliance avec André Morice et la nouvelle ligne d'Union de la Gauche. Le 8 novembre 1974, Jean Guiffan est de ceux qui font voter la motion Marnot-Marzin dans ce sens. Quelques mois plus tard, les intéressés ayant refusé d'abandonner leurs délégations d'adjoints au sein du Conseil municipal (à l'exception d'Alain Chénard) sont exclus du PS, ce qui en 1977, amènera Alain Chénard à la mairie contre la liste Morice-Routier-Preuvost.

À la fin de l'année 1974, au sein de la fédération de Loire-Atlantique, Jean Guiffan fait désormais partie de la forte minorité « de gauche » (42 %) qui s'oppose à la direction mitterrandiste de Jean-Claude Routier[3] (48 %), soutenu par Jean-Marc Ayrault. Ce bon score ouvre à Jean Guiffan la possibilité d'accéder au Comité directeur du PS, mais il décline l'offre[4] et c'est son collègue Jean Natiez[5] qui entame une carrière politique qu'il mènera jusqu'en 1988.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Surpopulation et malnutrition (textes réunis par Jean Guiffan), éditions Armand Colin, coll. « Dossier sciences humaines » no 3, Paris, 1969, 96 p., (notice BnF no FRBNF35187296).
  • Jean Guiffan et Jacques Verrière, L'Irlande : 1. Milieu et histoire, éditions Armand Colin, coll. « U2 » no 123, série « études anglo-américaines », Paris, 1970, 320 p., (notice BnF no FRBNF35220840).
  • Jean Guiffan, Victor Prévot et Anne-Marie Sifflet, Le Monde moderne, 1870-1945 : histoire. Préparation au B.E.P. 1re année, éditions E. Belin, coll. « Cours V. Prévot », Paris, 1970, 224 p., (notice BnF no FRBNF35135945).
  • Jean Guiffan, Victor Prévot et Anne-Marie Sifflet, Histoire du monde moderne : 1870-1945... 2e T et 2e T, éditions E. Belin, coll. « Cours V. Prévot », Paris, 1973, 224 p., (ISBN 2-7011-0216-2), (notice BnF no FRBNF35136435).
  • Jean Guiffan, Alain Madalle et Emmanuel-Paul Désiré, Histoire et géographie : C.A.P. 2, éditions E. Belin, Paris, 1974, 191 p., (ISBN 2-7011-0232-4), (notice BnF no FRBNF34596678).
  • Alain Croix et Jean Guiffan, Histoire des Bretons : des origines à 1532 (avec le concours d'Yves Saget), éditions Fernand Nathan, coll. « Dossiers de l'histoire », Paris, 1977, 156 p., [pas d'ISBN], (notice BnF no FRBNF34591461).
  • La Question d'Irlande :
    • Première édition : éditions Complexe, coll. « Questions au XXe siècle » no 7, Bruxelles, 1988, 255 p., (ISBN 2-87027-270-7), (notice BnF no FRBNF35036681).
    • Cinquième édition, revue et augmentée : éditions Complexe, coll. « Historiques » no 115, Bruxelles, 2006, 287 p., (ISBN 978-2-8048-0105-2), ().
  • Un grand lycée de province : le lycée Clemenceau de Nantes dans l'histoire et la littérature depuis le Premier Empire (textes de Joël Barreau, Jean Guiffan et Jean-Louis Liters), éditions L'Albaron, Thonon-les-Bains, 1992, 412 p., (ISBN 2-908528-38-X), (notice BnF no FRBNF35548388).
  • Histoire de l'Europe au XXe siècle. Tome II, De 1918 à 1945 : de la fin de la Grande guerre à l'écroulement du nazisme, éditions Complexe, coll. « Questions au XXe siècle » no 72, Paris, 1995, 252 p., (ISBN 2-87027-551-X), (notice BnF no FRBNF35797674). Note : les quatre autres volumes de cette série de cinq, publiée en 1994-1995, ont été écrits par d'autres auteurs.
  • Nantes et la Bretagne. Quinze siècles d'histoire (publié par Nantes-Histoire, association de professionnels de l'histoire, ouverte aux amateurs, sous la direction de Jean Guiffan et Didier Guyvarc'h), éditions Skol Vreizh, Morlaix, 1996, 206 p., (ISBN 2-911447-02-6), (notice BnF no FRBNF36161997).
  • Irlande du Nord : les murs témoignent, Éditions Skol Vreizh [L'École bretonne], Morlaix, 1998, 84 p., (ISBN 2-911447-24-7), (notice BnF no FRBNF36996402). Ouvrage consacré aux murals (peintures murales) en Irlande du Nord.
  • Dictionnaire d'histoire et de civilisation contemporaines des pays celtiques. 1. L'Irlande contemporaine de A à Z, éditions Ameline, Crozon, 2000, 253 p., (ISBN 2-910878-18-X), (notice BnF no FRBNF37626344). Note : le catalogue général de la BNF ne semble pas répertorier d'autres volumes dans ce qui devait apparemment constituer une série.
  • Histoire de l'anglophobie en France : de Jeanne d'Arc à la vache folle, éditions Terre de brume, Rennes, 2004, 277 p. + VIII p. de planches illustrées, (ISBN 2-84362-229-8), (notice BnF no FRBNF39250590).
  • Le Dernier Prêtre-proviseur, 1890-1898, éditions du Petit Véhicule, coll. « Le tunnel de Platon », Nantes, 2007, , (ISBN 978-2-84273-634-7), (notice BnF no FRBNF41216566). — Ouvrage consacré à l'abbé Follioley, proviseur du lycée de Nantes de 1890 à 1898. — Suivi de : H. B., Le Péché de Nantes (avec une préface de Serge Berstein et une postface de Michel Denis).
  • Jean Guiffan, Joël Barreau et Jean-Louis Liters, Le Lycée Clemenceau. 200 ans d'histoire (édité par le Comité de l'histoire du Lycée Clemenceau de Nantes), é Éditions Coiffard, Nantes, octobre 2008, 491 p., (ISBN 978-2-910366-85-8), (notice BnF no FRBNF41397340). Jean Guiffan est l'auteur de la partie spécifiquement historique de l'ouvrage.
  • Erick Falc'her-Poyroux et Jean Guiffan, L'Irlande, Le Cavalier bleu éditions, coll. « Idées reçues : histoire & civilisations » no 178, Paris, 2009, 127 p., (ISBN 978-2-84670-238-6), (notice BnF no FRBNF41447557).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yves Laurent et François Naud, Le Cœur et la passion. Chronique du parti socialiste en Loire-Inférieure Loire-Atlantique 1936-1988, ACL Editions, Saint-Sébastien-sur-Loire, 1988. (ISBN 2-86723-029-2), SUDOC : [1].Document utilisé pour la rédaction de l’article(pour l'ensemble des renseignements de la partie politique)
    Yves Laurent (1949-1991) était le maire socialiste de Saint-Sébastien-sur-Loire et le suppléant de Jacques Floch pour la 3° circonscription.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb119062941/PUBLIC Fiche d'autorité personne « Guiffan, Jean (1938-....) », dans le catalogue général de la Bibliothèque nationale de France.
  2. Cf. Alain Besson, Jean-Marc Ayrault. Une ambition nantaise..., Editions Coiffard, Nantes, 2004, pages 98 et 115.
  3. Jean-Claude Routier, inscrit à la section de Vertou, est le fils d'André Routier-Preuvost, mais est en désaccord politique avec lui ; il est secrétaire fédéral à partir de 1974.
  4. Yves Laurent, page 222.
  5. Professeur d'histoire en CPGE au Lycée Gabriel-Guist'hau, Jean Natiez sera secrétaire de la fédération de Loire-Atlantique de 1978 à 1981 et député PS de 1981 à 1988.