Jean Gouailhardou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paul Jean Gouailhardou
Jean Gouailhardou
Surnom Jacques
Naissance
La Garenne-Colombes, France
Décès (33 ans)
à Villeneuve, France
Origine française
Allégeance Drapeau de la France France
Grade responsable militaire du camp Didier
Conflits Seconde Guerre mondiale

Paul Jean Gouailhardou ou Jacques[1] (son nom de résistance), né le à La Garenne-Colombes et mort exécuté par l'occupant allemand, le à Villeneuve dans l'Ain, est un résistant français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Habitant à Caluire-et-Cuire lorsque la guerre éclate, il intègre l'Armée secrète dont il devient le chef militaire du 4e secteur du Rhône avant de devenir responsable militaire du camp Didier, dans le maquis de l'Ain, camp basé dans les environs de Mionnay.

Arrêté part les occupants allemands, il est torturé puis fusillé le à Villeneuve, parmi 19 autres résistants, dont un rescapé, Jacques Thoinet[2].

Hommages[modifier | modifier le code]

Une place de Caluire-et-Cuire (anciennement la place Castellane), située devant la maison du docteur Dugoujon où fut arrêté Jean Moulin, porte aujourd'hui son nom.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Martin et Jo Basse, Histoire de Caluire-et-Cuire, Lyon, Fot,‎ , 281 p., p. 248.
  2. « Villeuneuve (Ain), monument commémoratif FFI (relevé n° 13870) », sur memorialgenweb.org.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]