Jean Gouailhardou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Gouailhardou
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 33 ans)
AinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jean-Paul GouailhardouVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Autres informations
Membre de
Conflit
Distinctions

Paul Jean Gouailhardou ou Jacques[1] (son nom de résistance), né le à La Garenne-Colombes et mort exécuté par l'occupant allemand, le à Villeneuve dans l'Ain, est un résistant français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Pierre Gouailhardou (employé aux chemins de fer) et de Paulette Rebrasser[2], Jean Gouailhardou est adopté par la nation en mars 1929[2]. Avant la Seconde Guerre mondiale, il travaille en Égypte dans le commerce[2]. Il se marie en février 1933 avec Raymonde Henrequelle avec qui il a trois enfants[2].

En 1939 il est mobilisé. Il tente après l'armistice d'entrer en contact avec Charles de Gaulle. Il organise depuis Caluire-et-Cuire un certain nombre d'actions de résistance[2]. En 1942, il est chef du secteur IV de l'Armée secrète (le camp Didier). Il appartient également au réseau Jove à partir de janvier 1943[2].

Arrêté en janvier 1944, il est détenu à la prison Montluc où il est torturé ; il est fusillé le 13 juin à Villeneuve (Ain)[2] parmi 19 autres résistants, dont un rescapé, Jacques Thoinet[3].


Hommages[modifier | modifier le code]

  • Une place de Caluire-et-Cuire (anciennement la place Castellane), située devant la maison du docteur Dugoujon où fut arrêté Jean Moulin, porte aujourd'hui son nom.
  • Un monument à Villeneuve commémore la fusillade du 13 juin 1944.
  • Il est homologué à titre posthume capitaine FFI en juin 1947[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Martin et Jo Basse, Histoire de Caluire-et-Cuire, Lyon, Fot, , 281 p., p. 248.
  2. a, b, c, d, e, f, g et h « GOUAILHARDOU Paul, Jean », sur maitron-en-ligne.univ-paris1.fr.
  3. « Villeuneuve (Ain), monument commémoratif FFI (relevé n° 13870) », sur memorialgenweb.org.

Sur les autres projets Wikimedia :