Jean Gilbert Nicomède Jaime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Gilbert Nicomède Jaime
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
La RochelleVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Jean Gilbert Nicomède Jaime (Guatemala City, 15 septembre 1858-La Rochelle, 29 mars 1935), est un explorateur et navigateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entré dans la marine en 1883, il est fait enseigne le 17 mai 1885 puis Lieutenant de vaisseau le 25 août 1889. Il est connu pour avoir effectué un voyage de Koulikoro à Tombouctou à bord de la canonnière Mage en 1889-1890, qui donne son titre à l'ouvrage qu'il publie à son retour en 1892 chez Dentu.

Il sert ensuite dans l'escadre du Nord (1892-1894) puis en Algérie et est nommé Officier breveté Torpilleur (1895) puis Officier breveté Canonnier (1897).

Officier d'ordonnance à l'État-Major particulier du Ministre de la Marine Édouard Lockroy (1898), il est Commandant d'un torpilleur à la station de Granville (1900) puis à la Défense mobile de Saint-Servan (1902).

Capitaine de frégate (24 février 1902), il est Second sur le cuirassé Charles-Martel de la division de réserve de l'Escadre de Méditerranée en 1903. Il commande ensuite l'aviso Kersaint dans la division navale du Pacifique (1906-1909).

Fait Capitaine de vaisseau le 19 septembre 1909, il commande le contre-torpilleur Dunois et est nommé Commandant supérieur des torpilleurs et sous-marins de Calais-Dunkerque (1911).

Distinction[modifier | modifier le code]

  • Chevalier de la Légion d'honneur (12 juillet 1894)
  • Officier de la Légion d'Honneur (11 juillet 1909)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Mńiaud, Les pionniers du Soudan: avant, avec et après Archinard, 1931
  • Numa Broc, Dictionnaire des Explorateurs français du XIXe siècle, T.1, Afrique, CTHS, 1988, p. 180-181
  • Daniel Grevoz, Les canonnières de Tombouctou: Les Français à la conquête de la cité mythique, 1992
  • Pierre Dubreuil, La Science hydrologique: du service des colonies à l'aide au développement, 2003, p. 22

Liens externes[modifier | modifier le code]