Jean Gaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Gaire
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
CanadaVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Jean Gaire était un missionnaire français qui a émigré au Canada en 1888, où il a fondé une douzaine de paroisses. Il est décédé le à Wauchope, Saskatchewan, Canada.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 16 novembre 1853 à Lalaye dans le Val de Villé (Bas-Rhin, France), il fait ses études au petit séminaire de Strasbourg puis au grand séminaire de Nancy. Il est ordonné prêtre le 17 juillet 1878 à 25 ans.Il est nommé vicaire de 1878 à 1880 à Frouard dans la banlieue de Nancy puis curé à Loisy et Bezaumont. Il lit le guide du colon français au Canada. En 1888 Jean Gaire quitte la France par le Havre et part au Canada où il fonde une douzaine de paroisses dont la Grande Clairière. De nombreux Alsaciens viennent le rejoindre dont des habitants du Val de Villé. Parmi ces habitants on trouve une famille Mathis d'Urbeis. En 1920 il est nommé évêque par le pape Benoît XV. Jean Gaire décède à plus de 70 ans le 4 juillet 1925 dans son presbytère à Wauchope, paroisse qu'il avait fondée en 1902.

Il laisse deux ouvrages importants :

  • Dix années de mission au Grand Nord-Ouest canadien (1898)
  • Vingt-cinq années au service de l'Église dans l'ouest canadien

Un monument est érigé au Canada en sa mémoire en 1965. Un lac de la province de la Saskatchewan porte son nom[1].

Notes et références[2][modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Esquisse historique de la Paroisse St-Maurise, Bellegarde, Sask », sur musee.societehisto.com, (consulté le 9 septembre 2015)
  2. « Jean-Isidore Gaire », (consulté le 3 décembre 2017)