Jean François de Spon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le baron Jean François de Spon, né le à Strasbourg et mort le , fut diplomate, syndic royal et directeur de la Chancellerie à Strasbourg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean François de Spon est issu d'une famille noble de Mayence qui transféra son siège en Alsace. Secrétaire intime de l'empereur Charles VII, il reçut en 1742 le titre héréditaire de baron que Louis XV lui confirma l'année suivante pour la France. Au retour d'une ambassade en Prusse, où l'empereur l'avait envoyé, il acheta une partie du comté de Forbach, qu'il céda par la suite au duc des Deux-Ponts. En 1759 le roi le nomma syndic et directeur de la chancellerie de Strasbourg. Peu après il fut admis à la matricule de la noblesse[1].

Son fils François Nicolas fut avocat au Conseil souverain d'Alsace.

Écrits[modifier | modifier le code]

  • Lettre écrite à un jurisconsulte de la ville de ... Au sujet des Dispositions faites par l'Empereur Ferdinand I. dans son Testament du premier Juin 1543. dans le Contract de mariage de l'Archiduchesse Anne sa fille aînée, du 19. Juin 1546 et dans son Codicille du premier Février 1547, 1741
  • La Capitulation de l’Empereur Charles VII. Avec des remarques instructives touchant le gouvernement actuel de l’Empire ainsi que sur les questions du droit public d’Allemagne les plus remarquables, Francfort-sur-le-Main, 1743.
  • Mémoires pour servir à l’histoire de l’Europe, depuis 1740 jusqu’à la paix générale signée à Aix-la-Chapelle, Amsterdam, 1749
  • Lettre ... à S. E. Monsgr. d'Agesseau, chancellier de France, sur la réforme de justice dans les états de Sa Majesté le Roi de Prusse, 1750

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Histoire par ordre des seigneuries des villes, villages et hameaux de la Basse Alsace ou du Landgraviat inférieur, non comprises les villes de Haguenau, Sélestat, Wissembourg, Landau, Obernay et Rosheim, 1829, p. 178

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marie Schmitt, Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 15, Fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie d'Alsace, 1982, p. 1143
  • François Burckard, Le Conseil souverain d'Alsace au XVIIIe siècle : représentant du roi et défenseur de la province, Société savante d'Alsace, Strasbourg, 1995, p. 348 (ISBN 2-904920-12-9)
  • Félix Schaedelin, « Le Baron François-Nicolas de Spon, dernier premier président du Conseil souverain d'Alsace », dans Ann. Colmar, t. 7, 1957, p. 73-98