Jean François Baltus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean François Baltus
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
ReimsVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Religion
Ordre religieux

Jean-François Baltus, né le 8 juin 1667 à Metz (France) et mort le 9 mars 1743 à Reims (France) est un prêtre jésuite français, théologien, orateur et écrivain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entré dans l'ordre des jésuites en 1682, il enseigne successivement les humanités à Dijon, la rhétorique à Pont-à-Mousson, l'Écriture sainte, l'hébreu et la théologie à Strasbourg, où il devient recteur de l'université. Il est ensuite censeur général à Rome, en 1717, puis recteur à Dijon, Metz, Pont-à-Mousson et Châlons.

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages d'apologétique chrétienne, notamment d'une Réponse à l'Histoire des oracles de Fontenelle, dans laquelle il défend les Pères de l'Église en combattant les arguments d'Antonius van Dale avancés par Fontenelle, et d'une Défense des saints Pères, où il réfute le platonisme dévoilé du pasteur réformé Jacques Souverain.

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Réponse à l'Histoire des oracles de Mr. de Fontenelle (1707)
  • Suite de la Réponse à l'histoire des oracles, dans laquelle on réfute les objections insérées dans le XIII tome de la Bibliothèque choisie (1708)
  • Défense des saints Pères accusés de platonisme (1711)
  • Jugement des saints Pères sur la morale de la philosophie payenne (1719)
  • La Religion chrétienne prouvée par l'accomplissement des prophéties de l'Ancien et du Nouveau Testament, suivant la méthode des saints Pères (1728)
  • Défense des prophéties de la religion chrétienne (3 volumes, 1737)

Source[modifier | modifier le code]