Jean Frélaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean Frélaut
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Jean Frélaut, né à Grenoble le 17 juillet 1879 et mort en 1954, est un peintre, graveur et illustrateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa famille s'installe en Bretagne, dont elle est originaire, au moment du départ à la retraite de son père général, et vient vivre dans la propriété familiale au lieu dit « La Haie » à Vannes. Jean Frélaut effectue ses études secondaires au lycée Jules Simon. À 18 ans, il se rend à Paris, en 1897, il entre dans l'atelier de Fernand Cormon à l'École des beaux-arts de Paris. Il apprend la technique de la gravure de Marcel Beltrand et de Donald Shaw Mac Lauglan.

Il voyage en Europe et en Afrique du Nord. Il se marie avec Elizabeth Pinasseau en (1912) et est exposé à la galerie Barbazanges. Mobilisé, il est fait chevalier de la légion d'honneur en 1919. Il participe au groupe des Peintres graveurs indépendants, fondé par Jean Émile Laboureur et Raoul Dufy à partir de 1923.

Il retourne vivre dans le Morbihan. En 1937, il est nommé conservateur du musée de Vannes. Il décore avec Jean Émile Laboureur et Pierre Dubreuil l'École Nationale de la Marine Marchande.

Il est le père de Dominique Frelaut, maire de Colombes pendant 36 ans.

Le graveur[modifier | modifier le code]

Auteur de plus de 1 500 planches, il reçoit le prix de la gravure française à la biennale de Venise (1934).

Jean Bersier le décrit ainsi en 1948 : « Dès le jour ou Mac Langhlan l'initia au métier d'aquafortiste, il s'appliqua, avec une volonté tenace et réfléchie, à graver dans le cuivre l'intense amour qu'il éprouvait pour la nature et pour le sol de son territoire ancestral. Le Morbihan, rude et tendu, se prête magnifiquement aux descriptions de Frélaut. »

L'illustrateur[modifier | modifier le code]

Ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

Exposition[modifier | modifier le code]

  • Exposition rétrospective Donation Jean Frélaut, Musée des années 30, Boulogne-Billancourt, 23 janvier - 22 avril 2007.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean E. Bersier, La gravure les procédés et l'histoire, La table ronde, 1948
  • Catalogue de l'exposition Jean Frélaut, un maître de la gravure, Donation Jean Frélaut au musée des Années 30, Boulogne-Billancourt.
  • Éloge de Jean Frélaut par Jacques de Laprade.

Liens externes[modifier | modifier le code]