Jean Fournet-Fayard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Fournet-Fayard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
(à 88 ans)
OullinsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jean Michel Fournet-FayardVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Président de la FFF (1985-1993)
Autres informations
Équipe

Jean Fournet-Fayard, né le à Lyon et mort le [1] à Oullins, est un footballeur français devenu dirigeant sportif.

Il a été le président de la Fédération française de football de 1985 à 1993 puis son président d'honneur jusqu'à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en tant que joueur[modifier | modifier le code]

Au poste de défenseur, Jean Fournet-Fayard s'est révélé sous le maillot du SO Pont-de-Chéruy en DH. International junior, il a été champion d'Europe juniors lors du tournoi organisé aux Pays-Bas en 1949[2]. En 1950, il a signé un contrat professionnel de deux ans au SCO d'Angers (saison 1950-1951 : 5 matches, 0 but[2]) en D2, avant qu'une blessure à un ménisque ne l'incite à arrêter sa carrière. Il a achevé ses études de pharmacie[3] .

Carrière en tant que dirigeant[modifier | modifier le code]

Jean Fournet-Fayard a regagné ensuite sa ville de Lyon où il est devenu tour à tour entraîneur-joueur, entraîneur, président de clubs de la région (Pont-de-Chéruy, ASU Lyon), puis membre du Conseil Fédéral de la FFF (Fédération française de football[3]). En parallèle, il a mené une carrière professionnelle qui l'a conduit jusqu'à la direction de Lipha, une société pharmaceutique comptant environ 2 000 salariés[3].

En , Fournet-Fayard a été élu à la tête de la FFF pour succéder à Fernand Sastre, puis réélu en 1988[3]. Sous sa présidence, les succès sont d'abord au rendez-vous. La vigoureuse poursuite de la politique de formation amorcée dans les années 1970 se traduit par des progrès constants pour les clubs français dans les compétitions européennes, à l'exemple de l'AS Monaco, du Paris-Saint-Germain, et surtout de l'Olympique de Marseille. Après un sérieux passage à vide de 1986 à 1990, l'équipe de France se qualifie brillamment pour l'Euro 1992 sous la direction de Michel Platini, que Fournet-Fayard a nommé à la tête de la sélection en en remplacement d'Henri Michel après un calamiteux match nul à Chypre.

Le , au drame de Furiani, l'effondrement d'une tribune provisoire fait 18 morts et plus de 2 300 blessés. La responsabilité de la FFF a été mise en cause ; Jean-Fournet-Fayard a fait l'objet d'un non-lieu, confirmé le par la chambre d'accusation de la cour d'appel de Bastia. Jean Fournet-Fayard a démissionné de toutes ses fonctions à la FFF le [4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mort à 88 ans de Jean Fournet-Fayard, ancien président de la Fédération française de football
  2. a et b « Jean Fournet-Fayard », sur sco1919.com (consulté le 11 décembre 2014)
  3. a b c et d « L'HOMME DU SERAIL », L'Humanité, (consulté le 11 décembre 2014)
  4. « Les Journaux de l'Année - Édition 1994 », Éditions Larousse (consulté le 11 décembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]